Prix du bitcoin (moyenne) à 04h22

EUR 725.12 € -0.41%
USD 761.22 $ -0.43%
CAD 1007.38$ -0.69%

Histoire de Bitcoin

Avant Bitcoin

1977 : Première description du chiffrement RSA qui utilise une clé publique pour chiffrer et d’une clé privée pour déchiffrer des données confidentielles.

1979 :  Ralph Merkle invente le mécanisme de compression par l’arbre de Merkle, ou Merkle Tree compression mechanism. Il est utilisé pour stocker et vérifier un grand volume de données efficacement et de manière sécurisée, et employé par le protocole Bitcoin pour calculer la racine de Merkle de toutes les transactions contenues dans un bloc de données.

– 1990 : Le mathématicien américain David Chaum invente DigiCash une monnaie électronique (centralisée et propriétaire) basée sur des protocoles cryptographiques.

1992 : Scott Vanstone (Certicom) propose l’algorithme ECDSA (Elliptic curve digital signature algorithm) qui utilise des clés plus courtes et permet des opérations de signature et de chiffrement plus rapides qu’RSA.

1994 : Nick Szabo avance l’idée de « smart contract« , protocole de transaction informatique qui exécute les termes d’un contrat.

18 juin 1996 : la NSA publie un rapport intitulé « Comment produire de la monnaie : la cryptographie du cash électronique anonyme ».

– 1997 : Adam Back invente Hashcash, un système de preuve de travail à partir d’une idée introduite par Cynthia Dwork et Moni Naor dans un rapport publié en 1993 : Pricing via Processing or Combatting Junk Mail. Adam Back deviendra plus tard le premier interlocuteur de Satoshi Nakamoto.

– 1998 : Faillite de DigiCash. Wei Dai lance l’idée d’un cash numérique basée sur un registre distribué sur la liste de diffusion the cypherpunks.

1999 : Shawn Fanning invente, avec Napster, la technologie pair-a-pair, ou peer-to-peer (P2P) technology. La plateforme de partage de fichiers audio Napster fonctionnait cependant avec un serveur central (appelé farm) qui jouait le rôle d’un registre centralisé de tous les fichiers appartenant à, ou demandés par les pairs. Ce système centralisé constituait le point unique de défaillance (Single Point of Failure-SPOF) de Napster et le site a été fermé par le FBI en 2001 pour violation des droits de propriété intellectuelle.

2000 : Tom Pepper et Justin Frankel développent Gnutella, première plateforme  de transfert de fichiers P2P complètement distribuée.

De 1998 à 2005Nick Szabo développe le projet BitGold, une monnaie numérique décentralisée basée sur des chaînes infalsifiables de preuves de travail et utilisant beaucoup d’éléments qu’on retrouvera dans Bitcoin : horodatage, signatures numériques, clés publiques…  Le système se révèle cependant trop vulnérable aux attaques.

2004 : Développement de Ripplepay, une tentative de système monétaire décentralisé.


2008

– 19 août 2008 : Satoshi Nakamoto (pseudonyme) réserve le nom de domaine bitcoin.org.

31 octobre 2008 : Annonce de la naissance de Bitcoin. La première spécification et preuve de concept du Bitcoin est publiée dans la liste de diffusion Cryptography par Satoshi Nakamoto.

9 novembre 2008 : dans un message adressé à Satoshi Nakamoto, Hal Finney parle pour la première « Block chain ». Nakamoto parlait jusqu’alors de « timestamp server ».


2009

3 janvier : création du premier bloc.

– 11 janvier : Bitcoin 0.1.10 version alpha est disponible au téléchargement sur sourceforge.

– 12 janvier : Première transaction en bitcoins entre Satoshi Nakamoto et Hal Finney. Elle est inscrite dans le bloc 170 et son montant est de 10 BTC.

17 février : Annonce de la création de Bitcoin sur le site P2Pfoundation et publication d’une première version du logiciel.

– 5 octobre : Publication du premier taux de change bitcoin/dollar. Un bitcoin vaut environ 0,001 USD.


2010

Avril : Laszlo Hanyecz, un développeur floridien, expérimente avec succès le minage par GPU  (processeur graphique).

– 21 mai : Hanyecz achète une pizza pour 10 000 bitcoins.

– 17 juillet : Création d’une plateforme d’échange de cartes à collectionner, nommée MtGox, qui deviendra pendant quelque temps la plus grande place d’échange de bitcoins.

15 août : Jeff repère un bloc étrange. Une faille dans le protocole a permis la génération de 92 milliards de bitcoins. Le bug est rapidement corrigé, et on revient à un état antérieur de la Blockchain pour annuler cette création frauduleuse.

17 août : Le bitcoin vaut 0,06 €.

7 novembre : Le bitcoin atteint 0,40 €.

– 12 décembre : Dernier message posté par Satoshi Nakamoto sur le principal forum. Il quitte le projet, annonçant simplement être passé à autre chose. Il passe la main à Gavin Andresen en lui confiant la clé d’alerte et en lui donnant accès au projet SourceForge Bitcoin.

23 décembre : Création de bitcoin.fr.


2011

février : Bitcoin atteint la parité avec le dollar puis, quelques jours plus tard, avec l’euro.

Juin : Bitcoin reçoit soudainement l’attention des médias, créant une bulle spéculative.

10 juin : Le bitcoin monte à 28 €. Mais la bulle se dégonfle lentement dans les mois qui suivent.


2012

 15 février : adoption du BIP 16, « hard fork » qui résout certains problèmes liés aux transactions multisignatures, après un vote de 55% du réseau (550 blocs sur 1000).

27 septembre : La Fondation Bitcoin est créée afin de standardiser, protéger et promouvoir le Bitcoin.

Octobre : La Banque Centrale Européenne publie un premier rapport sur les monnaies virtuelles, notamment Bitcoin.

15 novembre : La plateforme d’hébergement de blogs WordPress accepte les bitcoins pour ses services additionnels payants.

28 novembre : Division de la récompense de minage, de 50 à 25 BTC.

4 décembre : Meni Rosenfeld publie le « white paper » de Colored coins, un meta-protocole qui permet d’associer des actifs réels à des adresses Bitcoin.


2013

14 février : le site communautaire Reddit met en place un système permettant d’acheter des « Reddit Gold » avec des bitcoins.

12 mars : incident lié à une non-rétrocompatibilité de la version 0.8.0 : la chaîne a été séparée en plusieurs versions et certaines sont restées bloquées pendant quelques heures. On conseille aux utilisateurs de revenir à la version antérieure et une des deux versions de la chaîne de blocs est finalement adoptée en occasionnant assez peu de transactions litigieuses.

28 mars : Les banques chypriotes rouvrent leurs portes après douze jours de fermeture. Instauration d’un contrôle strict des capitaux qui pousse certains épargnants à se tourner vers Bitcoin.

9 avril :  Le cours atteint les 287 euros, nouveau record historique.

10 avril à partir de 16H : effondrement de la valeur du Bitcoin et qui est retombée à 39 € le jeudi 11 avril. Pendant les semaines qui suivront, le cours fluctuera autour des 80 euros.

29 juillet : création de la DATA (Digital Asset Transfer Authority), une nouvelle autorité régulatrice qui se fixe pour tâche de produire des normes visant à s’assurer que les crypto-devises évoluent en conformité avec la législation et la réglementation.

16 août : l’Allemagne donne un statut à Bitcoin, celui de monnaie privée.

6 septembre : Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale des États-Unis, adresse une lettre à un comité du Sénat dans laquelle il présente Bitcoin comme un système de paiement rapide, sûr et efficient.

15 octobreBaidu, le moteur de recherche chinois accepte les paiements en Bitcoin pour l’un de ses services : Jiasule.

2 octobre : Fermeture du site clandestin Silk Road, plateforme de marché pour toutes sortes de produits illicites utilisant Bitcoin. Cette nouvelle rassure les investisseurs et le cours du bitcoin va entamer une nouvelle période de progression.

– 3 novembre 2013 : La plateforme de vente aux enchères en ligne eBay, maison mère de PayPal, exprime de l’intérêt pour Bitcoin.

novembre : Le cours s’emballe et bat des records le 7 : 234 €. Le 17 il passe le cap des 500 dollars, le 18 celui des 500 €.

19 novembre 2013 : La Réserve Fédérale américaine (Fed) et le Département Américain de la Justice émettent des avis plutôt positifs : ce dernier qualifie le bitcoin de monnaie « légitime » et l’ancien président de la Fed Ben Bernanke dit qu’elle a du « potentiel ».

– 21 novembre : L’Université de Nicosie accepte que les frais de scolarité soient payés en bitcoins et annonce l’ouverture d’un Master de sciences économiques spécialisé dans les monnaies numériques.

– 22 novembre : L’agence de voyage CheapAir.com annonce qu’elle accepte Bitcoin pour tous les vols de son catalogue.

– 22 novembre : Le réseau Bitcoin enregistre la plus grosse transaction jamais effectuée : 194 993 bitcoins.

– Le 28 novembre : Bitcoin passe le cap des mille dollars (US) et franchi pour la première fois le cap des 100 000 transactions en une seule journée.

30 novembre : Bitcoin dépasse les 890 € sur MtGox.

Décembre : Surprises par la montée en puissance de Bitcoin, les banques centrales de Chine, de France, d’Europe, de l’Ile Maurice et d’Inde s’affolent.

4 décembre : le cours atteint les 919 € sur MtGox.

5 décembre : La Banque centrale de Chine annonce qu’elle incite les institutions financières et bancaires du pays à ne pas utiliser la devise électronique. Le cours du bitcoin chute brutalement. Dans la foulée, le même jour, la Banque de France publie une note assez hostile à Bitcoin.

6 décembre : Alan Greenspan, ancien président de la Fed, et l’un des principaux responsables de la crise financière de 2007-2011 qui a entraîné le monde entier dans la récession, qualifie Bitcoin de « bulle spéculative ».

10 décembre : Apple interdit l’utilisation de bitcoins via ses applications.

– 12 décembre : L’Autorité Bancaire Européenne (EBA) met en garde à son tour les utilisateurs de Bitcoin dans un document intitulé Warning to consumers on virtual currencies.

18 décembre : La Banque de Maurice (banque centrale de l’île Maurice) met en garde le public les risques associés aux monnaies virtuelles, particulièrement Bitcoin.

24 décembre : La Banque centrale d’Inde (Reserve Bank of India) communique à son tour autour des monnaies virtuelles, particulièrement de Bitcoin.


2014

4 janvier : Zynga, qui réalise des jeux sociaux (FarmVille 2, CastleVille, ChefVille, CoasterVille, Hidden Chronicles, Hidden Shadows et CityVille), décide de tester Bitcoin pour le paiement des achats en jeu.

10 janvier : L’américain Overstock.com devient la plus grande entreprise qui accepte Bitcoin.

15 janvier : Le sénat français organise une audition sur les enjeux liés au développement des monnaies virtuelles de type Bitcoin.

21 janvier : L’Université de Cumbria en Angleterre accepte désormais que les frais de scolarité soient payés en bitcoins.

23 janvier : TigerDirect, un géant américain de vente de matériel informatique, adopte Bitcoin.

27 janvier : La Banque Centrale de la fédération Russie publie une mise en garde contre Bitcoin.

29 janvier : ACPR fixe le cadre dans lequel il est autorisé de vendre des bitcoins en France.

 7 février : La plateforme d’échange japonaise Mt.Gox n’est plus en mesure de gérer l’afflux des demandes de retrait et gèle les avoirs en bitcoins. Le cours chute.

10 février : les responsables de la plateforme Mt.Gox alertent la communauté sur le problème de « malléabilité des transactions » qui provoquent de graves dysfonctionnements sur la plateforme.

11 février : Le réseau Bitcoin est victime d’une attaque massive et concertée lancée sur de nombreuses plateformes de change.

13 février : Le propriétaire de la plateforme de marché noir auto-proclamée « Silk Road 2 » annonce les Bitcoins déposés par ses clients ont été volés.

25 février : Fermeture de MtGox, la plus ancienne plateforme de change.

28 février : MtGox se déclare officiellement en faillite.

3 marsHMRC, le département du gouvernement du Royaume-Uni  responsable de la collecte des taxes, publie un document concernant le traitement fiscal des crypto-monnaies jugé très favorable à Bitcoin.

6 mars : la journaliste Leah McGrath Goodman de Newsweek affirme avoir trouvé Satoshi Nakamoto. Le lendemain de cette révélation un message laconique est depuis le compte original du créateur de Bitcoin, inactif depuis plus de 4 ans dément cette information.

mars : Mastercard engage cinq lobbyistes qui se focaliseront sur Bitcoin. La Bitcoin Foundation réplique en engageant Jim Harper en tant que « conseiller politique mondial ».

23 mars : La plateforme historique Vircurex suspend à son tour ses opérations.

25 mars : Les Etats-Unis donnent un statut fiscal à Bitcoin.

27 marsLa presse chinoise laisse entendre que la Banque Centrale de Chine interdira à tous les établissements bancaires de tenir des comptes pour des plateformes d’échange de bitcoins à compter du 15 avril. Le cours chute.

8 avril : L’enseigne française Monoprix annonce qu’elle projette d’accepter Bitcoin. Le projet sera toutefois enterré quelques mois plus tard.

8 avril : Gavin Andresen quitte sa fonction de développeur en chef. Wladimir J. van der Laan lui succède.

24 avril : Lancement de la procédure de liquidation de la plateforme MtGox.

26 avril : Xapo, un service de portefeuille en ligne, lance une carte bancaire Bitcoin.

30 avril : Le site d’informations économiques et financières Bloomberg affiche désormais le cours du bitcoin.

 9 mai : Le Conseil de la Réserve fédérale des États-Unis (FED) présente Bitcoin « comme une aubaine » pour l’économie.

13 mai : Inauguration à Paris de la Maison du Bitcoin.

14 mai : La Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale consacre un chapitre entier à Bitcoin dans un rapport sur le développement de l’économie numérique française.

29 mai : le fournisseur américain de services par satellite Dish devient la plus grande entreprise au monde à accepter Bitcoin.

11 juin : Google Finance affiche le cours du bitcoin.

13 juin : La coopérative de mineurs Ghash.io parvient à rassembler 51% de la puissance minière de Bitcoin. La puissance retombe dès le lendemain suite à la mobilisation de la communauté.

24 juin : Le gouverneur de Californie promulgue une loi qui lève les obstacles législatifs à l’utilisation de Bitcoin dans cet Etat.

27 juin : Le United States Marshals Service (USMS) vend aux enchères des 29656 bitcoins saisis à la fermeture de Silk Road en octobre 2013.

30 juinPaymium lance la première solution d’acceptation des paiements en bitcoins made in France.

4 juillet : L’Autorité bancaire européenne puis l’Autorité des marchés financiers mettent en garde contre les monnaies dites virtuelles, notamment Bitcoin, mais évoquent également une possible régulation.

11 juillet : En France, Tracfin publie un rapport sur « l’encadrement des monnaies virtuelles » et le Ministre des Finances et des Comptes publics annonce des mesures concrètes.

18 juillet : Dell, constructeur d’ordinateurs et de périphériques, devient la plus grande entreprise du monde qui adopte Bitcoin.

23 juillet : En France, la commission des finances du Sénat publie un rapport sur les enjeux liés au développement du Bitcoin et des autres monnaies virtuelles.

30 juillet : Wikipédia accepte les dons en bitcoins.

8 septembreBraintree, une filiale d’eBay appartenant à PayPal, adopte officiellement Bitcoin.

23 septembrePaypal permet aux marchands de biens numériques d’Amérique du Nord de son réseau d’accepter les paiements en bitcoins.

1er octobre : L’association Bitcoin France représente officiellement la Bitcoin Foundation en France.

22 octobre : Publication d’un livre blanc sur les « sidechains ».

18 novembre : Le United States Marshals Service (USMS) annonce la mise en vente de 50 000 bitcoins saisis dans l’ordinateur de Ross Ulbricht à la fermeture de Silk Road en octobre 2013.

21 et 22 novembre : Première grande conférence internationale sur Bitcoin en France (Inside Bitcoin Paris).

11 décembre : Microsoft accepte les paiements en bitcoins sur ses plateformes de vente aux Etats-Unis.

 


2015

5 janvier : Vol de 18 864 bitcoins sur la plateforme slovène Bitstamp.

14 janvier : Nouveau krach du bitcoin qui chute momentanément sous la barre des 155 €.

18 février : l’armée américaine envisage d’utiliser la « technologie blockchain ».

19 févrierLedger, société française spécialisée dans les portefeuilles Bitcoin sécurisés par à carte à puce, annonce une levée de 1,3 million d’euros pour le développement de ses activités.

23 février : Joseph Poon et Thaddeus Dryja publient le livre blanc du Lightning Network, un réseau de transaction haute-fréquence basé sur Bitcoin.

3 mars : La BCE publie un nouveau rapport sur les « monnaies virtuelles » qui vise essentiellement Bitcoin.

10 mars : Le cours du bitcoin repart à la hausse et atteint 275 €.

12 mars : Levée de fonds record pour une start-up du bitcoin : 116 millions de dollars.

13 mars : l’Agence de presse Reuters révèle qu’IBM envisage de s’inspirer de la blockchain Bitcoin pour créer un système de paiement.

2 avril : Le groupe bancaire suisse UBS annonce l’ouverture d’un laboratoire de recherche consacré aux potentialités de la blockchain.

9 avril : Orange annonce vouloir investir dans des startups du bitcoin.

15 avril : En France, le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) adopte à l’unanimité un avis sur les enjeux macro-économiques, financiers et sociétaux « des nouvelles monnaies ».

19 mai : Le New York Stock Exchange intègre le cours du bitcoin sous l’indice NYXBT.

21 mai : Bitcoin entre dans les dictionnaires Le Petit Robert et Larousse.

24 juillet : BNP Paribas envisage d’intégrer Bitcoin dans un de ses fonds en devises.

1 août : arrestation de Mark Karpeles, ex-PDG de Mtgox.

8 août : protestation de nombreux « exchanges » qui refusent de se plier à la nouvelle réglementation new-yorkaise et ferment leurs services aux résidents de cet Etat.

15 août : Mike Hearn et Gavin Andresen lancent Bitcoin XT, une version concurrente de Bitcoin Core qui modifie le protocole Bitcoin afin d’augmenter notamment la taille maximale des blocs. L’initiative inquiète les marchés et le cours baisse pendant plusieurs jours.

18 août : lancement de la nouvelle version de bitcoin.fr.

15 septembre : neuf banques d’investissement s’associent pour définir des standards d’implémentation d’une future blockchain privée.

10 octobre : Blockstream lance la première sidechain.

– 12 octobre : Le Luxembourg est le premier pays à reconnaître à l’échelle nationale les échanges de bitcoins, en accordant une licence d’institution de paiement à SnapSwap International.

22 octobre : la Cour de Justice de l’Union européenne se prononce en faveur d’une exonération de la TVA sur les échanges euro/bitcoins.

3 novembre : Le Consortium Unicode annonce que Bitcoin bénéficiera de son symbole Unicode dans la prochaine version du standard de codage alphanumérique des caractères attendue pour 2016.

19 novembre : Sergio Demian Lerner publie le « white Paper » de Rootstock, une plateforme de smart contrats adossé au protocole Bitcoin.

7 décembre : Pieter Wuille annonce le concept de « Segregated witness » à l’issue de la seconde journée du workshop Scaling Bitcoin de Hong Kong.


2016

20 février : discussion entre les principales coopératives minières et les développeurs de Bitcoin Core autour d’une feuille de route qui programme les améliorations nécessaires à une augmentation de la capacité du réseau Bitcoin.

4 avril : ouverture d’OpenBazaar, marché décentralisé fonctionnant avec Bitcoin.

25 avril : La plateforme d’échange de bitcoins Bitstamp obtient un agrément en tant qu’établissement de paiement.

2 mai : Gavin Andresen affirme que l’entrepreneur australien Craig Steven Wright serait le véritable père de Bitcoin mais aucune preuve n’est apportée et un faisceau d’indices tend à prouver qu’il s’agit d’un escroc.

3 mai : La Commission des affaires économiques et monétaires du parlement européen publie un rapport sur les « monnaies virtuelles » (+ amendements) présentées comme « susceptibles de contribuer positivement au bien-être des citoyens et au développement économique ».

3 mai : Une ordonnance modifiant le Code monétaire et financier permet l’enregistrement de « minibons » dans un « dispositif d’enregistrement électronique partagé permettant l’authentification de ces opérations ».

13 mai : La député Laure de La Raudière présente un amendement appelant à la reconnaissance par la loi des « registres décentralisés permanents et infalsifiables de chaine de blocs de transactions ».

26 mai : Marine Le Pen réclame l’interdiction de Bitcoin.

28 mai : Faillite de KnCMiner (matériel de minage et coopérative minière).

16 juin : Le bitcoin atteint les 5000 yuans.

17 juin : « The DAO », première organisation autonome décentralisée sur une blockchain, subit une attaque d’envergure.

20 juin : Les autorités australiennes vendent aux enchères 24 518 bitcoins saisis à un ancien utilisateur de Silkroad.

21 juin  : Le député Bernard Debré demande « l’interdiction des bitcoins ».

5 juillet : La Commission Européenne propose d’inclure les plateformes de change de « monnaies virtuelles » et les fournisseurs de services de portefeuille de stockage dans le champ d’application de la directive sur la lutte contre le blanchiment de capitaux.

9 juillet : Second « halving » du bitcoin. Le cours à 590 €.

2 août : La plateforme Bitfinex est victime d’un vol de 119 756 bitcoins.

26 septembre : La société Acinq annonce le succès d’un test de l’algorithme de routage Flare conçu par Bitfury pour optimiser le coût et la vitesse du futur Bitcoin Lightning Network.

5 octobreBlockstream annonce le succès d’une première transaction de bout en bout sur un réseau test de canaux de paiement.

27 octobre : Sortie de Bitcoin Core 0.13.1 qui intègre le code de Segwit.

11 novembre : Les Chemins de fer fédéraux suisses testent, pour une période de deux ans, la vente de bitcoins sur tous leurs distributeurs automatique de titres de transport.