Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 5747 € +2.36%
USD 6673 $ +2.57%
CAD 8816$ +2.76%

Acheter et vendre des bitcoins

Classement des plateformes de change au 17 juin 2018 :

Voilà une liste de 89 points de vente qui vous proposent de transformer vos euros en bitcoins. Classement effectué à partir du sondage (toujours accessible) :

Quels sont les sites à recommander ? Quels sont ceux à éviter ?


AVERTISSEMENT :

1. Les escroqueries liées au bitcoin et les faux sites de vente sont nombreux. N’hésitez pas à consulter notre liste noire et à nous aider à la compléter.

2. Avant d’être un actif, Bitcoin est avant tout une expérience inédite et imprédictible. Il ne faut donc pas y investir plus que ce qu’on peut se permettre de perdre. En outre, avant d’acheter des bitcoins, il faut savoir que le projet n’est pas, à l’heure actuelle, à son stade final, même si les fondamentaux du protocole ne bougeront probablement plus. De nombreux travaux sont en cours pour améliorer la fongibilité, la sécurité et surtout la scalabilité « off-chain » [1] du réseau qui ne pourra jamais, par dessein (pour garantir sa résilience et sa résistance à la censure), inscrire dans son propre registre qu’un nombre très limité de transactions. Enfin, il faut être conscient, avant d’investir, que l’exceptionnelle puissance de calcul du réseau Bitcoin implique une dépense énergétique colossale et croissante, un nouveau défi auquel, si l’essor se poursuit, il faudra bien répondre tôt ou tard.


Méthode de classement : La liste ci-dessous est actualisée une fois par mois. Les résultats bruts des résultats au sondage sites recommandés / sites à éviter sont d’abord analysés et nettoyés de tous les votes suspects repérables (destinés à gonfler artificiellement les résultats d’une plateforme ou à éliminer des concurrents).

Classement au 17 juin 2018

Avis positifs Avis négatifs

 – kraken.com (bourse)

 133

 9

 – bitcoin.de * (marché de gré à gré)

 85

 1

 – bitstamp.net (bourse)

 80

 1

  paymium.com (bourse – CB)

 57

 3

  coinhouse.io *  Toutes cryptomonnaies (Vente en ligne et bureau de change à Paris)

 51

 2

 – localbitcoins.com * (marché de gré à gré)

 49

 0

 – coinbase.com  * (bourse simplifiée – Bitcoin + Ethereum + Litecoin)

 39

 7

  bitboat.net *  (Mandat Compte, Tonéo, Neosurf, Neocode, Paysafecard)

 36

 1

 – belgacoin.com

 23

 0

 suisse bity.com

 22

 0

 – anxbtc.com

 16

 0

  bitit.io * (CB, Cashlib et Neosurf)

 12

 0

 – virwox.com *

 12

 2

 – anycoindirect.eu

 8

 0

 – safello.com

 6

 0

 – happycoins.com

 5

 0

 – therocktrading.com (bourse)

 4

 0

 – bitalo.com

 4

 0

 – bitfinex.com (bourse)

 4

 2

 – luno.com

 3

 0

 – bitonic.nl

 3

 0

 – gatecoin.com

 3

 0

 – spectrocoin.com

 2

 0

  smartcoin.fr (SMS, appel et Paysafecard)

 2

 1

 – cex.io

 2

 1

 – coinify.com

 2

 2

 zebitcoin.com * (SEPA, CB 3d secure, Neosurf) 

 1

 0

 – coinmate.io

 1

 0

 – livecoin.net

 1

 0

 – forkdelta.github.io

 1

 0

 – wallet.crypto-bridge.org

 1

 0

 – cryptopay.me

 1

 0

 – btcdirect.eu

 1

 0

 – poloniex.com

 1

 0

 – bitBay.net (bourse)

 1

 0

 – coinpayments.net

 1

 0

 – cubits.com

 1

 0

 – bittylicious.com

 1

 0

  cryptizy.com

 1

 0

 – uphold.com

 1

 1

  Digycode.com

 1

 0

  Mazer Shop (comptoir de change à Marseille)

 0

 0

bitinka.com.ar (bourse)

 0

 0

– coinroom.com (bourse)

 0

 0

 – wirexapp.com * (Carte de débit bitcoin fonctionnant avec visa ou MasterCard)

 0

 0

coingate.com

 0

 0

 – coingi.com

 0

 0

 – bit2me.com

 0

 0

  Group bitcoin 69 (comptoir de change à Lyon)

 0

 0

  BTC Avignon (comptoir de change)

 0

 0

 – gdax.com (bourse)

 0

 0

 – bitfinex.com

 0

 0

 – justcoin.com

 0

 0

 – zyado.com (bourse)

 0

 0

 – bitpanda.com

 0

 0

 – litebit.eu

 0

 0

  bnkwallet.com (Neosurf – Paysafecard – Skins CSGO – Amazon – Audiotel…)

 0

 0

 – gatehub.net

 0

 0

 – lykke.com

 0

 0

 – coinfloor.co.uk

 0

 0

 – xbtce.com

 0

 0

  desbitcoins.com

 0

 0

 – bitsquare.io (échange décentralisé)

 0

 0

 – counterparty.io (échange décentralisé)

 0

 0

 – wavesplatform.com (échange décentralisé)

 0

 0

 suisse bitcoinsuisse.ch

 0

 0

  ATM Btcfacil,  23 boulevard du Jeu de Paume à Montpellier

 0

 0

 – coinsbank.com (bourse)

 0

 0

 – btctrader.com

 0

 0

 – gocelery.com

 0

 0

 – cryptonit.net

 0

 0

 – coinmotion.com

 0

 0

 – e-scrooge.is

 0

 0

 – coincorner.com

 0

 0

 – bit2me.com

 0

 0

 – 247exchange.com

 0

 0

 – bitmarket.pl (bourse)

 0

 0

 – mrcoin.eu

 0

 0

 – wesellcrypto.com

 0

 0

 – crypteo.io

 0

 0

  – wmtransfer.com

 0

 1

 – circle.com

 0

 1

 – lakebtc.com

 0

 1

 – quoine.com

 0

 1

 – exmo.com (bourse)

 0

 1

 – coinmama.com

 0

 3

 – campbx.com

 0

 4

* affiliation

Sur cette liste se trouvent à la fois :

– les plateformes de trading (notamment Coinbase  ou Paymium qui acceptent les paiements par CB et Kraken qui fonctionne par virement SEPA) qui vous permettent d’effectuer des achats au prix du marché avec des commissions modestes. Ces plateformes, qui tiennent des comptes en euros, doivent être adossées à un établissement de crédit, de paiement ou de monnaie électronique agréé par l’ACPR. Les formalités d’inscription sont généralement assez contraignantes ;

– les plateformes de séquestre (bitcoin.de, localbitcoins…) qui mettent en relation les acheteurs et les vendeurs et ne tiennent pas de compte en euros. Les prix de vente sont souvent supérieurs à ceux du marché mais les moyens de paiements sont variés : espèces, mandat compte de la Poste, virement bancaire ;

– les points de vente à sens unique (on ne peut pas y vendre des bitcoins), qui acceptent parfois, moyennant frais supplémentaires, les paiements par carte bancaire ou cartes prépayés Neosurf (coinhouse.iobitit.gift ) ;

– les changes physiques (La Maison du bitcoin à Paris par exemple) prélèvent eux aussi une commission généralement assez substantielle mais conseillent et accompagnent les néo-utilisateurs dans leur achats ;

– les distributeurs de Bitcoin, généralement liés à un commerce ;

– les services de vente par code téléphonique qui prennent généralement des commissions très importantes.

N’hésitez pas à laisser des commentaires pour nous faire part de vos expériences ou nous signaler de nouveau point de vente.


Extrait d’un article de capital.fr :

Bitstamp : « C’est la plateforme que nous conseillons aux utilisateurs avertis. Elle se révélera un peu rebutante pour les débutants, mais elle a l’avantage de gérer les principales monnaies virtuelles en circulation (bitcoin, bitcoin cash, ether, litecoin, ripple) et de pratiquer des commissions raisonnables. Bitstamp a déjà subi un vol de 19.000 bitcoins en 2015, mais l’entreprise a pris en charge le montant du préjudice. »

Bittrex : « C’est la plateforme ultime mais également la plus complexe. Vous ne pouvez pas acheter l’une des 274 monnaies virtuelles avec des euros : vous devez déjà avoir un portefeuille électronique et le transférer sur Bittrex avant de commencer (manipulation inverse pour créditer son compte bancaire en euros). L’interface de trading n’est pas évidente car les options sont nombreuses (automatisation des opérations selon un cours prédéfini, détails des transactions du réseau, etc). Frais parmi les plus faibles du marché. »

Coinbase : « Coinbase est la solution la plus simple pour un débutant. Son interface (en français !) et son ergonomie sont très bien conçues et s’adressent aux néophytes de la finance. Revers de la médaille, les commissions sont un peu élevées : à chaque transaction on vous prélève entre 1,49% (virement) et 3,99% (CB). Son application mobile, particulièrement intuitive, est actuellement l’une des plus téléchargées sur l’App Store […]. Les traders confirmés se tourneront vers l’autre plateforme du groupe : GDAX (frais de transaction à 0,25%). »

Coinhouse : « Un acteur français que l’on apprécie pour sa grande clarté et son support. En revanche, les frais de transaction sont assez élevés (de 2 à 4.9%) […]. La plateforme est rattachée à La Maison du Bitcoin, un établissement situé à Paris qui offre un comptoir de change physique et des formations. Idéal si vous avez besoin d’aide pour commencer. »

Kraken : « Une des plateformes aux frais les moins élevés (entre 0,16% et 0,26%), mais aussi l’une des moins évidentes à prendre en main. La procédure d’inscription est particulièrement longue. Elle se fait en plusieurs étapes en fonction du volume d’opérations que vous souhaitez traiter. Kraken propose la plupart des monnaies virtuelles majeures et certaines plus exotiques. Comme Coinbase, la plateforme a subi des problèmes techniques lors des records historiques du bitcoin. »

Paymium : « Second acteur français de notre sélection, il s’adresse aux utilisateurs confirmés qui se seront fait la main sur Coinbase ou Coinhouse. Mais l’entreprise a quand même eu la bonne idée d’offrir deux interfaces : l’une de trading avancée et l’une très épurée pour les néophytes. Les frais sont raisonnables si vous évitez le paiement par carte bancaire (cette recommandation est valable partout). »


A savoir :

1. En janvier 2013, l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) a clarifié le cadre dans lequel il est autorisé de vendre des bitcoins à titre habituel en France :

« Dans le cadre d’une opération d’achat/vente de Bitcoins contre une monnaie ayant cours légal, l’activité d’intermédiation consistant à recevoir des fonds de l’acheteur de Bitcoins pour les transférer au vendeur de Bitcoins relève de la fourniture de services de paiement.

Exercer cette activité à titre habituel en France implique de disposer d’un agrément de prestataire de services de paiement (établissement de crédit, établissement de monnaie électronique ou établissement de paiement) délivré par l’ACPR. [2]

La délivrance de cet agrément impose le respect de conditions relatives notamment aux apporteurs de capitaux, à la gouvernance, à la structure financière et au niveau de fonds propres. Elle impose également que les entreprises agréées mettent en place un dispositif de contrôle interne et des mesures de vigilance en matière de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme, adaptés à l’activité exercée et aux risques encourus. »

2. En novembre 2017 l’Autorité des marchés financiers, a publié une série de recommandations destinées aux investisseurs s’intéressant au bitcoin.

 


[1] « Off-chain » = en dehors de sa blockchain, sur des « sidechains » ou sur un réseau de canaux de paiement.

[2] En France la plateforme de trading Paymium, qui tient des comptes en euros, travaille avec un établissement de paiement disposant de cet agrément.