Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 4807 € -4.14%
USD 5651 $ -4.1%
CAD 7144$ -4.15%

Fin des échanges sans frais sur les plateformes chinoises

Après avoir mis fin aux prêts sur marge [1], les échanges Huobi, okcoin, et BTCC ont annoncé dimanche, sous la pression des autorités de contrôle, qu’ils préleveraient désormais des frais de 0,2% sur chaque transaction interne. Jusqu’à présent ces mouvements étaient libres, ce qui permettait à ces plateformes d’afficher d’impressionnants volumes et d’attirer les traders du monde entier. Cette mesure pourrait contribuer à diminuer à la fois la volatilité du cours et le poids excessif de la Chine sur ce marché.

Extrait des communiqués des trois plateformes :

« Afin de se protéger des manipulations du marché et de freiner l’extrême volatilité du cours, BTCChina commencera à facturer des frais sur les échanges de bitcoins et de litecoins à compter du mardi 24 janvier à midi. Acheteurs et vendeurs acquitteront une redevance forfaitaire de 0,2% par transaction. » – btcc.com.

« Afin de freiner la spéculation et de prévenir la volatilité des prix, Huobi imposera des transactions sur les échanges de bitcoins et de litecoin à partir du 24 janvier 2017 à 12h00 selon les modalités suivantes : les frais de transaction seront calculés sur une proportion fixe répartie dans les deux sens […], achat et vente de litecoins et de bitcoins […]. Ces frais de service seront facturés au taux fixe de 0,2%. » – huobi.com.

« Afin de freiner la spéculation et prévenir la volatilité des prix, OKCoin imposera des transactions sur les échanges à partir du 24 janvier 2017 à 12h00 selon les modalités suivantes : les frais de transaction seront calculés sur une proportion fixe pour tout achat ou vente de yuans, bitcoins ou litecoins […]. Ces frais de service seront facturés au taux fixe de 0,2%. » –  okcoin.cn.

 

A lire également : le Quotidien du Peuple en ligne du 25 janvier 2017

 


[1] Les prêts sur marge permettaient d’une part aux « parieurs » d’emprunter (proportionnellement à leurs avoirs sur la plateforme) pour tirer davantage de bénéfices des hausses du cours du bitcoin et, d’autre part, aux prêteurs de faire travailler leurs capitaux sans risque de défaut (seul risque à assumer pour le prêteur : la sécurité de l’exchange).

Partager: