Prix du bitcoin (moyenne) à 10h40

EUR 2304.82 € +5.39%
USD 2630.84 $ +6.72%
CAD 3450.24$ +4.85%

Bernard Debré demande « l’interdiction des bitcoins »

Lors des questions au gouvernement à l’Assemblée Nationale, Bernard Debré, député LR de la 4ème circonscription de Paris, a demandé hier à Manuel Vals et Bernard Cazeneuve « que l’on « interdise les  bitcoins » :

« Monsieur le Premier ministre, il est simple de se procurer sur Internet des drogues et de se les faire envoyer par voie postale : la rédaction d’un grand hebdomadaire en a fait l’expérience.

Cocaïne, champignons hallucinogènes, marijuana et cannabis de synthèse : voilà les drogues que l’on peut se procurer aussi facilement que l’on commande une paire de chaussures […]. Pour payer, il suffit de disposer de bitcoins, monnaie virtuelle qui s’achète auprès de banques en ligne […]. Je demande que l’on interdise les bitcoins, qui servent surtout aux trafics et au blanchiment d’argent, comme c’est déjà le cas dans de nombreux pays »

Source : videos.assemblee-nationale.fr

Dans sa réponse Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur s’est contenté de signaler les excellents résultats des services de cyber-criminalité :

« À l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants, les policiers ont été formés comme cyberpatrouilleurs et ont reçu l’habilitation du parquet de Paris les autorisant à se rendre sur les sites qui, comme vous l’indiquez, peuvent proposer, de façon plus ou moins évidente, des produits. Ces policiers sont à même d’identifier les sites, les techniques de vente et de faire ouvrir des enquêtes permettant l’identification des vendeurs. L’an dernier, grâce à cette action sur Internet, nous avons obtenu d’excellents résultats en matière de saisie d’avoirs financiers et de drogues. Enfin, je veux ajouter que c’est au sein d’Europol que les services de lutte contre la cybercriminalité coopèrent entre eux pour améliorer encore les résultats que je viens de vous indiquer. »

Notons que Bernard Debré a participé à une enquête sur les nouveaux circuits de la drogue que Valeurs Actuelles publiera demain.


Réaction de Korben :

« Si je poursuis le raisonnement de ce député, la drogue c’est dangereux donc on a interdit la drogue. Et la drogue s’achète avec des Bitcoins donc interdisons les Bitcoins. Et les Bitcoins s’achètent avec des euros, donc interdisons aussi les Euros. Ou mieux, comme les Bitcoins s’achètent via Internet et que les petits colis sont livrés par La Poste, interdisons carrément Internet et La Poste…

Vous le savez, son raisonnement est idiot. Admettons qu’un hypothétique gouvernement interdise vraiment le Bitcoin, que va-t-il se passer ?

Et bien ceux qui achètent de la drogue continueront à la payer en Bitcoins (Ils ne sont pas à un délit près). Et les braves gens qui respectent la loi n’utiliseront plus de Bitcoins. Ça ne changera donc rien sur le plan « lutte contre le trafic de drogue […].

Interdire Bitcoin serait totalement inutile, voire pénalisant pour ceux qui l’utilisent légalement. Ce serait un peu comme couper le Net à tout le pays pour empêcher que les lycéens trichent au Bac. Ne rigolez pas, l’Algérie vient de le faire et ceux qui voulaient vraiment tricher n’ont eu besoin que d’un VPN pour braver le blocage.

Bref, Bernard Debré est en possession de ce qui s’appelle une fausse bonne idée. Surement quelque chose qui lui a été soufflé par quelqu’un qui est au mieux incompétent, ou qui au pire, a des intérêts économiques contraires à ceux qui utilisent chaque jour les monnaies virtuelles.

Bref, on n’est pas sorti de l’auberge. »

Source : korben.info

 

Partager: