Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 4992 € -0.43%
USD 5863 $ -0.59%
CAD 7410$ -0.47%

Bitcoin Gold : ce que vous devez savoir

Traduction [1] d’un article de Jimmy Song publié sur bitcointechtalk.com le 9 octobre 2017 :

Un nouvel embranchement de Bitcoin se profile à l’horizon… et il ne s’agit pas de 2x. Annoncé juste avant Bitcoin Cash, Bitcoin Gold devrait être lancé en novembre. Dans cet article, je vais vous expliquer ce qu’est Bitcoin Gold, comment et quand le « hard fork » se produira et ce que vous devrez faire pour vous y préparer.

 

Bitcoin Gold, qu’est-ce que c’est ?

Bitcoin Gold est un embranchement de Bitcoin conçu par Jack Liao. L’ambition de cette nouvelle monnaie c’est de devenir une réserve de valeur plus performante que Bitcoin [2]. Jack Liao espère atteindre ce but en résolvant le problème de la centralisation des mineurs par un changement de preuve de travail, ce qui nécessite un « hard fork ».

L’algorithme choisi c’est Equihash, une preuve de travail « memory-hard » [3] très résistante aux ASIC et déjà utilisée par ZCash. L’idée c’est de redonner aux utilisateurs la possibilité d’utiliser à nouveau leurs processeurs et leurs cartes graphiques pour « miner« .

Les promoteurs de BTG envisagent également jusqu’à 1% de « pré-minage » selon des modalités encore peu claires, mais comme ils se sont engagés à conserver la limite de 21 millions d’unités, il s’agira probablement de prélever une partie de la « récompense minière ».

 

Résister aux ASICs, quel intérêt ?

Les ASIC sont des circuits intégrés spécifiques à certaines applications. Ils diffèrent des processeurs car ils n’effectuent qu’un seul type de calcul qu’ils réalisent de façon très performante. 

L’extraction de bitcoins est actuellement complètement dominée par les puces ASIC qui sont principalement produites par Bitmain, Bitfury et Canaan. Ceci est largement dû à la fonction de hachage utilisée par Bitcoin : « SHA256 » est assez simple et ne nécessite pas beaucoup de RAM. Equihash en revanche est une fonction de hachage complexe utilisant beaucoup de mémoire. Cela signifie qu’il serait beaucoup plus onéreux de produire des ASICs pour Equihash et que le gain de performance ne serait pas aussi important que pour les ASICs SHA256.

Pour vous donner une idée, avec la fonction SHA256, un processeur ordinaire peut calculer de 5 à 10 MH par seconde [4]. Un mineur ASIC peut calculer de 5 à 10 TH par seconde, soit environ un million de fois plus qu’un CPU. En comparaison, avec Equihash, un CPU normal peut calculer de 10 à 30 MH par seconde alors qu’un équipement spécialisé pourrait raisonnablement effectuer quelque chose comme 1000 à 3000 MH par seconde, soit « seulement » 100 fois plus.

En d’autres termes, la partie est beaucoup plus égale avec Equihash qu’avec SHA256 en raison de la résistance aux ASICs. Bien sûr, il est difficile de prévoir la façon dont les choses évolueraient si Equihash devenait vraiment très rentable, mais quoi qu’il arrive le gain d’efficacité d’un matériel conçu pour Equihash serait encore bien inférieur aux puces fabriquées pour SHA256.

 

Quand le hard fork aura-t-il lieu ?

L’équipe a planifié démarrer la nouvelle chaine à partir d’un bloc produit le 25 octobre 2017, comme l’indique la date sur la page web du projet. Cela ne signifie pas que Bitcoin Gold sera lancé ce jour-là, mais simplement que la blockchain Bitcoin sera gelé pour BTG à compté de ce jour-là et que, au lancement, les nouveaux blocs BTG partiront d’un bloc généré à cette date. Pour l’instant ce lancement est prévu début novembre, ce qui signifie que la blockchain BTG n’aura pas de blocs pendant une semaine environ.

Les développeurs de Bitcoin Gold prévoient en outre de créer un testnet au courant de la mi-octobre. Ils mettront à disposition leur logiciel peu de temps après.

 

Qu’est-ce que cela signifie pour moi ?

Bitcoin Gold ne vous affectera que si vous possédez des bitcoins au moment du choix du bloc de scission [au bloc 491407, c’est-à-dire autour de 24 à midi heure de Paris]. Vous pourrez recevoir plus tard autant de BTG que vous possédez de BTC au moment de ce bloc.

Une forte protection contre les attaques « replay » sera intégrée, de sorte que vous n’aurez probablement pas à vous soucier de ce problème. Cependant, vous devrez télécharger un portefeuille BTG et probablement réaliser quelques opérations manuelles pour pouvoir déplacer vos BTG [5]Si Bitcoin Gold ne vaut au final pas grand chose (moins de 0,0001 BTC), il ne sera peut-être pas utile de faire quoi que ce soit. Si cela vaut vraiment quelque chose (par exemple plus de 0,01 BTC), le développeurs de wallets créeront sans doute des outils pour que vous puissiez accéder facilement à vos BTG.

Si vous avez vos bitcoins sur un exchange, on vous créditera probablement automatiquement vos BTG [NDT : veuillez vous en assurer avant le 24 octobre]. Cela sera particulièrement vrai si le BTG a une valeur supérieure à 0,01 BTC. Il est cependant préférable de contrôler vos propres clés privées car cela vous donnera une plus grande flexibilité […].

 

Conclusion

Bitcoin Gold est un « hard fork » de plus qui apportera un nouvel altcoin à l’écosystème. Si vous possédez des bitcoins, vous n’avez pas grand chose à craindre et vous pourriez peut-être même bénéficier d’une prime. En revanche, si vous êtes un développeur de wallet ou que vous travaillez pour un exchange, c’est une autre histoire.

 

Source : bitcointechtalk.com 

 


[1] Avertissement : il s’agit d’une traduction non-professionnelle. En cas de doute veuillez consulter le texte original.

[2] NDT : lol

[3] Equihash propose un problème « memory-hard » qui peut être calculé plus efficacement sur des ordinateurs de bureau avec des processeurs multicœurs et des gigaoctets de mémoire qu’avec des puces spécialisées.

[41 MH (méga hash) = 1 million de hashs. 1 TH (téra hash) =1000 milliards de hashs.

[5] Par prudence il est recommandé de séparer les coins en commençant par les bitcoins. Il suffira de les envoyer à une autre adresse après le fork, puis d’importer la clé privée vidée de ses bitcoins dans le futur wallet Bitcoin Gold. Il ne vous restera plus qu’à envoyer vos BTG sur un exchange pour les transformer au plus vite en bitcoins (ou de ne rien faire de tel si vous croyez en l’avenir du BTG).

Partager: