Comment Bitcoin Optech a contribué à la réconciliation de l’écosystème

1
222

Traduction d’un article d’Aaron van Wirdum publié dans Bitcoin Magazine le 18 février 2020.

Bitcoin Core et d’autres projets open source ont, au fil des ans, mis au point une série de technologies permettant d’améliorer la scalabilité de Bitcoin et l’expérience des utilisateurs de Bitcoin. Avec des avancées telles que Segregated Witness (SegWit), Replace-By-Fee et le Lightning Network, les utilisateurs de Bitcoin ont un certain nombre d’outils à leur disposition pour utiliser la blockchain Bitcoin aussi efficacement que possible.

Pourtant, les grandes entreprises ont toujours été lentes à adopter de tels outils. Segregated Witness en est un excellent exemple : plus d’un an après son activation en août 2017 certaines grandes entreprises du secteur n’avaient toujours pas adopté cette mise à niveau. La part totale des transactions SegWit est même restée inférieure à 50% jusqu’au second semestre 2019.

Ce fut également le constat de John Newbery (ingénieur chez Chaincode Labs), Steve Lee, (ancien directeur de produit Google devenu chef de produit chez Square Crypto) et James O’Beirne (ancien ingénieur Chaincode qui a récemment rejoint DG Lab). Voulant remédier à ces divergences, le trio a fondé Bitcoin Optech en 2018.

« Bitcoin est la blockchain la plus mature et c’est une ressource rare. Même s’il existe depuis longtemps, il y a encore beaucoup d’inefficacités dans son utilisation », a expliqué Lee, en annonçant le projet lors de la conférence « Distributed » en juillet 2018. « C’est vraiment ce sur quoi nous nous concentrons : aider les divers acteurs de l’écosystème à trouver la meilleure façon d’utiliser Bitcoin. »

L’initiative consiste en plusieurs projets réunis sous le nom de Bitcoin Optech.

Le premier de ces projets est une série d’ateliers réunissant des développeurs open-source et des ingénieurs travaillant dans des entreprises Bitcoin afin de discuter des technologies les plus pertinentes. Ces ateliers permettent aux participants de parfaire leurs connaissances techniques et renforcent la coopération au sein de l’écosystème Bitcoin – même si ces différents acteurs – développeurs open source et entreprises – ont parfois des objectifs divergents.

« Rassembler les gens et avoir des discussions face-à-face est vraiment bénéfique, cela favorise un écosystème plus collaboratif », a expliqué Newbery lors de la conférence Distributed 2018. « Sur un plan purement technique, le retour d’expérience des ingénieurs travaillant réellement sur le terrain et le retour à la communauté open source améliore les projets open source, et le fait de disposer d’informations allant de la communauté open source vers les entreprises permet à ces dernières de bénéficier des meilleures technologies. »

Le premier atelier Bitcoin Optech a eu lieu à San Francisco en juillet 2018. Quatorze ingénieurs de Square, Coinbase, BitGo, Purse, Xapo et Ledger ont discuté de sujets tels que l’estimation des frais de transaction et l’option « Replace-By-Fee », ainsi que des sujets plus généraux comme l’institutionnalisons de l’initiative Bitcoin Optech elle-même et la communication entre les différentes acteurs de l’écosystème Bitcoin.

L’initiative s’est considérablement développée depuis lors. Un second atelier a été organisé à Paris en novembre 2018, suivi de deux autres à San Francisco et à New York en septembre 2019. Le cinquième et dernier atelier a eu lieu à Londres au début du mois. Bitcoin Optech compte aujourd’hui 24 sociétés membres qui soutiennent financièrement l’initiative, notamment Bitstamp, Kraken, Casa, OKcoin et Bitrefill. La grande majorité des entreprises membres a participé à un des ateliers au moins. 

L’équipe Bitcoin Optech elle-même s’est également développée. Bien que O’Beirne ait cessé de contribuer après 2018, Mike Schmidt (« product manager » de Blockstream), Adam Jonas (associé de Chaincode Labs) et Carl Dong (ingénieur de Chaincode Labs) ont assumé divers rôles organisationnels au sein de l’initiative.

« Je pense que Bitcoin Optech, en grandissant, est devenu une voix écoutée sur toutes les questions techniques liées à Bitcoin et qu’il favorise le développement de solutions permettant d’utiliser plus efficacement la blockchain Bitcoin », a déclaré Newbery lorsque Bitcoin Magazine l’a invité à donner son sentiment sur les vingt mois écoulés depuis le lancement de l’initiative.

La newsletter Bitcoin Optech est le second grand projet lancé par Bitcoin Optech. Produit par David Harding et comptant 84 éditions au moment de la rédaction de cet article, la newsletter continue d’accumuler une masse d’informations, réunissant une documentation technique de haute qualité et offrant un aperçu continu des développements en cours sur les implémentations Bitcoin et Lightning.

Parmi les efforts les plus notables réalisés par la newsletter, Harding a écrit une série d’articles sur bech32, encourageant les fournisseurs de wallet et les entreprises à mettre en œuvre ce nouveau format d’adresse introduit dans Bitcoin Core 0.16.0. Avec bech32, les utilisateurs peuvent utiliser pleinement l’espace de bloc supplémentaire offert par SegWit et profiter d’un certain nombre d’autres avantages. Dix-neuf des vingt-trois portefeuilles les plus populaires ont intégré cette option, et quatre d’entre eux ont même généré des adresses de réception bech32 par défaut. 

Parmi les autres projets sous l’égide de Bitcoin Optech, mentionnons également :
un tableau de bord proposant des statistiques détaillées mesurant l’adoption de tout une gamme de technologies,
– un tableau de compatibilité sur la prise en charge par les différents wallet de SegWit et de « Replace-By-Fee ».
– un « Scaling Cookbook », document technique sur les technologies de scalabilité destiné aux ingénieurs et les entreprises. 
un répertoire des sujets techniques liés à Bitcoin, qui est devenu pour beaucoup une ressource incontournable. 

Enfin, et voilà peut-être le plus important, Bitcoin Optech a probablement aidé à combler la faille creusée par le conflit de scalabilité qui a duré pendant des années. Lancé avec rien d’autre qu’une idée au milieu de 2018, et soutenu par un capital d’amorçage apporté par Wences Casares (fondateur de Xapo), John Pfeffer (« venture capitalist ») et Alex Morcos (Chaincode Labs), l’accent mis par Bitcoin Optech sur les solutions techniques pourrait bien en effet avoir contribué à l’alignement des différents acteurs de l’écosystème Bitcoin.

« Tout se passe au mieux. L’engagement des entreprises et l’impact des ateliers comme de la newsletter dépassent nos attentes », déclare Lee. « Il est difficile de dire dans quelle mesure l’adoption réelle des diverses optimisations est due à Optech, mais au moins je pense que nous avons contribué au processus de guérison post-SegWit2X et donné aux entreprises un meilleur aperçu du fonctionnement des processus open source. »

Source : bitcoinmagazine.com