Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 5080 € +1.33%
USD 5963 $ +1.09%
CAD 7538$ +1.25%

Malaise à la Bitcoin Foundation

La nomination de Brock Pierce au conseil d’administration de la Bitcoin Foundation a provoqué l’indignation de plusieurs membres. A l’origine de ce mouvement : une ancienne affaire de mœurs impliquant des proches de l’acteur. Déjà fortement scandalisés par les déboires de Charlie Shrem et de Mark Karpelès, une dizaine de membres de la Fondation ont donc décidé de démissionner.

Patrick Alexander a entamé le mouvement :

« Malheureusement, je dois démissionner en tant que membre individuel de la Fondation Bitcoin. Les raisons sont nombreuses, mais les suivantes sont les plus déterminantes : Charlie Shrem est impliqué dans une affaire de blanchiment d’argent présumé […], Mark Karpeles est soupçonné d’avoir détourné des millions et Brock Pierce, associé à une affaire de pédophilie présumée, est aujourd’hui élu au conseil d’administration. Ce n’est pas le sens de cette fondation doit prendre […] ».

Matt Mihaly, un autre membre, tente cependant de refroidir les esprits :

« Brock n’a jamais été accusé de quoi que ce soit lié à Bitcoin ni, à ma connaissance, à quoi que ce soit d’autre. […] Je connais Brock depuis le début des années 2000 […] et je peux vous dire que c’est l’une des personnes les plus compétentes, dynamiques, positives et généreuses que je connaisse […] ».

Le principal intéressé s’est également exprimé sur ces allégations :

Malgré une enquête approfondie du bureau du procureur des États-Unis, du FBI et de l’État de Californie sur ces allégations, je n’ai jamais été accusé de quoi que ce soit par qui que ce soit et j’ai été blanchi de toute faute. […] Je suis désolé que 10 des 1500 membres [de la Bitcoin Foundation] ont choisi de démissionner et je ne comprends pas pourquoi ils le font maintenant et pas après les affaires liées à M. Karpeles ou M. Shrem. Je suis à la fois triste et en colère ».

Sources : Le forum de la Bitcoin Foundation – The Shady History of Brock Pierce (Attention : document anonyme et non sourcé) – The Wall Street Journal

Partager: