Prix du bitcoin (moyenne) à 02h00

EUR 2344 € -1.29%
USD 2728 $ -1.36%
CAD 3413$ -1.55%

Bitcoin Foundation : Un pavé dans la mare

Fraîchement élu au conseil d’administration de la Bitcoin Foundation, Olivier Janssens vient de publier un cinglant réquisitoire contre l’organisation dont il pointe l’opacité, le centralisme et la mauvaise gestion.

Traduction (partielle) du texte publié samedi 4 avril sur Reddit et sur le forum de la Bitcoin Foundation :

« Note à la presse : La Bitcoin Foundation ne représente Bitcoin en aucune façon. Historiquement c’est juste une organisation qui emploie des développeurs et des lobbyistes et qui organise des conférences autour de Bitcoin.

Chers membres,

J’ai été élu sur une promesse de transparence et sur le projet de décentraliser le développement de Bitcoin. Depuis le début, la Fondation manque cruellement de transparence dans ses actions. Je ne peux plus, en toute conscience, cacher la vérité sur ce que j’y ai vu depuis que j’ai été élu le mois dernier.

Pour commencer la Bitcoin Foundation est effectivement en faillite. Après deux années de dépenses grotesques et de décisions mal réfléchies, l’organisation est presque à sec d’argent depuis novembre dernier. In extremis, mais trop tard, un nouveau directeur exécutif a été choisi […]. Ce nouveau directeur a alors décidé que la seule façon d’entrer de nouveaux fonds était de se concentrer uniquement sur ​​le financement du développement de base, dans l’espoir que les gens y verraient une noble cause. Mais beaucoup de membres ont été assez intelligents pour suspendre leur confiance dans la Fondation, […] il a donc échoué à recueillir les fonds nécessaires pour soutenir son projet. Avec l’élection de février/mars, il est devenu clair que les gens ne veulent pas que la Fondation s’occupe du développement de base de Bitcoin. La Fondation projetait alors d’embaucher encore plus de développeurs pour devenir un organisme de normalisation. Aucune organisation ne devrait pourtant avoir autant de contrôle sur Bitcoin. Heureusement la catastrophe a été évitée.

Quand j’ai rejoint ma première réunion du conseil, Jim Harper et moi-même avons immédiatement proposé un vote pour que les discussions du conseil d’administration soient enregistrées. Nous avons suivi les règles […] mais tout le monde nous a arrêté et la procédure a été interrompue. Il y avait soi-disant « des affaires plus urgentes » (comme vous le verrez plus tard, l’urgence n’était qu’un prétexte pour continuer comme avant et passer outre notre proposition) […] : voter sur un plan qui permettrait de sauver la Fondation. Quand je ai mentionné qu’un vote aussi critique justifiait que la réunion soit enregistrée, j’ai été ignoré. La Bitcoin Foundation déteste la transparence. Si le conseil d’administration avait été transparent alors tout le monde aurait su qu’il n’y a plus d’argent. […] Les membres ont le droit de savoir que le conseil d’administration actuel a omis de leur dire la vérité, et que le mode de fonctionnement de l’organisation a abouti à la faillite. Mais au lieu de prendre leurs responsabilités, les membres du CA se contentent de rechercher le prochain directeur exécutif, qui viendra un autre plan magique. […]

Tout le monde a le droit de connaître la vérité :

– La Fondation n’a presque plus d’argent, et a renvoyé 90% de ses employés. Certains vont rester en tant que bénévoles.

– Elle ne peut plus financer le développement de Bitcoin Core et Patrick Murck essaie de donc recréer une nouvelle organisation juste pour cette tâche, parce que la fondation actuelle a mauvaise réputation. N’acceptez pas pour cela !

– Le directeur exécutif actuel (Patrick Murck), aura disparu dans deux semaines, et les membres du CA essaient dès à présent de trouver la prochaine victime à blâmer.

– Jim Harper a été menacé pour avoir, après son élection, voulu diffuser un communiqué de presse qui était (à peine) critique envers la Fondation […].

– Si on me demande de quitter la Fondation pour dire la vérité, qu’il en soit ainsi. La vérité sera dite.

Pour aller de l’avant :

– Un fonds d’affectation spéciale est sur le point d’être créé et, si les principaux concernés l’acceptent, je m’engage à y verser de quoi payer, pour l’année à venir, le salaire de Gavin, Wladimir et de quelques autres développeurs de base. Le contrôle de ce fonds sera dévolu à ces développeurs, qui pourront décider qui peut les rejoindre. Nous pourrions également donner un pouvoir de vote (au prorata) à tous ceux qui mettront de l’argent dedans. Je vais aussi organiser une levée de fonds et contribuer à rendre ce fonds public. À aucun moment, je ne veux avoir un quelconque contrôle.

– Il appartient aux membres de la Fondation de décider ce qu’ils veulent faire maintenant. Le règlement permet d’organiser une réunion spéciale du conseil d’administration si 15% des membres le demandent. Je vous recommande de le faire et de demander la publication de toutes les informations afin que vous puissiez apprendre la vérité. En outre, je recommande de procéder au remplacement de l’ensemble du conseil si vous voulez que cette organisation perdure. A défaut, vous pouvez voter pour sa dissolution et récupérer votre argent. Il se pourrait que l’argent récolté soit insuffisant […], dans ce cas j’essayerai d’apporter personnellement ce qui manque, même si je ne fais pas fait partie du nouveau CA.

La leçon pour nous tous c’est qu’il ne faut jamais mettre toute sa confiance dans une organisation centralisée qui voudrait représenter Bitcoin ou prendre en charge seule son développement de base. […]

Note : Je m’attends aux blâmes des membres actuels du conseil. Ils ont beaucoup de mal à endosser leurs responsabilités. J’ai subi plusieurs menaces, mais cela ne m’empêchera pas de m’exprimer librement.

Olivier »

 


 

Sources : bitcoinfoundation.org – reddit.com

Partager: