Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 5651 € -0.66%
USD 6649 $ -0.5%
CAD 8608$ -0.37%

« Bitcoin Gold » dans le brouillard

Les développeurs de Bitcoin Gold, un altcoin reprenant l’historique de la blockchain Bitcoin, ont choisi le bloc 491407 comme point de départ de leur nouvel embranchement. Ce bloc sera vraisemblablement produit le mardi 24 octobre [1], le site officiel reste cependant figé sur la date du 25 octobre. Le mécanisme de protection contre les attaques de rejeu (replay attack) n’ayant pas encore été publié, rares sont cependant les plateformes qui s’engagent dès aujourd’hui à soutenir le BTG :

« Nous n’avons fait aucune annonce officielle pouvant laisser entendre que nous soutenons ou que nous ne soutenons pas un futur fork de Bitcoin. Si nous en ressentons le besoin, nous publierons une déclaration dans notre newsletter, sur notre blog et notre compte Twitter. Si vous voulez être sûr d’avoir accès aux “coins” issus du fork, veuillez retirer vos bitcoins et conserver vous-même vos clés privées. » – Traduction d’un message de l’assistance de Kraken à un lecteur de bitcoin.fr.

Pas plus d’engagement du côté de Paymium« Paymium termine en ce moment un chantier important : la capacité pour notre plateforme de change de gérer de multiples cybermonnaies, en particulier les altcoins issus de hard fork, sans créer de vulnérabilités et en gardant une base comptable saine. Cette feuille de route prudente demande un peu de patience mais reste la meilleure garantie de pérennité pour notre exchange. »

Même réserve chez Coinbase : « Les informations sur ce fork sont insuffisantes et il y a encore des incertitudes quant à sa sécurité et à sa stabilité. Par conséquent, nous ne croyons pas qu’il soit sûr d’ajouter Bitcoin Gold pour le moment. Si la blockchain s’avère sûre et que la monnaie a de la valeur, Coinbase pourra choisir de la soutenir. À ce moment-là votre compte sera crédité d’un montant de Bitcoin Gold égal à votre solde Bitcoin (BTC) au moment du fork. »

A noter l’existence de certaines plateformes « 100% crypto » plus ou moins fiables (par exemple Bittrex.com et yobit.net), qui annoncent la prise en charge du BTG.

De leurs côtés Ledger et Trezor [voir la déclaration] pourraient intégrer BTG… à condition, précise-t-on, que le code soit disponible et que le système de protection contre les attaques de rejeu soit défini. Quoi qu’il en soit vos BTG devraient être récupérables d’une manière ou d’une autre avec un hardware wallet puisque les utilisateurs de ces appareils  restent maîtres de leurs clés privées.

Si vous souhaitez récupérer vos BTG et que vous avez des bitcoins sur une plateforme de change qui ne s’est pas très explicitement engagée à proposer ce nouveau token, envoyez-les avant le 24 octobre vers une adresse dont vous possédez la clé privée ou la seed (liste de mots de récupération) permettant de générer vos clés dans le cas d’un HD wallet. Vous pouvez par exemple générer une telle adresse :
– avec des applications comme Greenaddress, Mycelium, Electrum ou Blockchain.info ;
– en générant (hors ligne) un paper wallet ;
– avec un hardware wallet (Ledger ou  Trezor).

Mise à jour du 24 octobre : le bloc 491407 a été miné cette nuit ce qui ne signifie pas pour autant que la chaine BTG a été lancée (ce sera vraisemblablement pour novembre). Il n’existe actuellement aucun wallet pour Bitcoin Gold.

Lire également : Bitcoin Gold : ce que vous devez savoir 

 


[1] Autour de midi heure de Paris sur la base d’un bloc toutes les dix minutes.

Partager: