Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 6966 € +1.24%
USD 8260 $ +1.29%
CAD 10511$ +1.39%

Anarcho-capitalisme

Cody Wilson, alias Rimbaud 2.0 – ex-étudiant en littérature devenu marchand d’armes fabriquées par imprimante 3D – a officiellement lancé sa candidature pour les prochaines élections du conseil d’administration de la Bitcoin Foundation, avec un seul projet : démanteler l’organisation.

Co-fondateur de Defense Distributed, une sinistre organisation qui conçoit et distribue des plans pour des armes à feu réalisées avec une imprimante 3D, Cody Wilson faisait également partie de l’équipe fondatrice de DarkWallet, un portefeuille Bitcoin qui mélange les transactions pour les rendre anonymes.

Militant crypto-anarchiste, Cody Wilson est soutenu par les Gun Owners of America, un mouvement de promotion des armes à feu encore plus radical que la NRA (National Rifle Association). Par son action il prétend « défendre la liberté civile de l’accès populaire aux armes tels qu’ils sont garantis par la Constitution des États-Unis et confirmés par la Cour suprême ».

Il reproche à la fondation d’œuvrer en faveur d’une normalisation de Bitcoin et de négocier avec les autorités, allant jusqu’à accuser ses fondateurs de trahison.

Sur son site internet il se targue de bénéficier, pour soutenir sa campagne, du soutien financier « d’un membre respecté de la bonne société ».

Peu de risque cependant que le personnage soit élu – on voit mal en effet les membres de la fondation choisir un candidat qui a pour seul programme la destruction de leur organisation – mais les soutiens nombreux dont il bénéficie révèlent les antagonismes d’une communauté qui, en l’absence d’idéaux communs, a du mal à se fédérer.

Les élections pour les sièges des sortants, le directeur exécutif Jon Matonis et le directeur scientifique Gavin Andresen se dérouleront du 13 au 19 février.

Source : coindesk.com


Avertissement : En France, la production d’armes sans autorisation est heureusement illégale et est punie d’un emprisonnement de sept ans et d’une amende de 100 000 euros, selon l’Article L2339-2 du Code de la défense.

Partager: