Bonne et heureuse année « halving » !

4
1297

J’ignore si l’année 2020 sera celle des signatures de Schnorr [1], des MAST [2], de Taproot [3], de Miniscript [4] ou de l’essor du Lightning Network, ce dont je suis sûr en revanche c’est que ce sera celle d’un nouveau « halving » [5] et que cet événement à lui seul nous promet une année passionnante, quelle que soit d’ailleurs son influence sur le cours [6].

Si l’on en croit les résultats de notre dernier sondage, c’est avec un optimisme prudent que les bitcoiners abordent cette nouvelle année. Si 63% des participants pronostiquent une hausse du cours, 40% limitent cette progression à une fourchette allant de 10 000 à 20 000 euros à la fin de l’année. Un résultat comparable à celui obtenu il y a quelques jours par Jimmy Song : 41% se projettent dans une zone déjà « visitée » allant de 10 000 à 20 000 dollars.

Où se situera le prix du bitcoin à la fin de l’année 2020 ?
Inférieur de 3 000 €6%
Entre 3 000 et 10 000 €30%
Entre 10 000 et 20 000 €40%
Supérieur à 20 000 €23%
(Compte Twitter de bitcoin.fr)

What’s your 2020 year end prediction for BTC price in USD?
Less than $50009.6%
$5000-$1000021.9%
$10001-$2000041.6%
$20001+26.9%
(Compte Twitter de Jimmy Song)

Tout a déjà été dit et écrit sur le fameux halving. Certains y voient bien sûr le catalyseur d’une nouvelle phase de hausse, d’autres estiment au contraire que cette division, anticipée depuis des lustres, sera au mieux un non-événement sans la moindre influence sur le cours, au pire une déception tirera pendant un certain temps le cours vers le bas.

N’étant pas plus incompétent que les véritables analystes quand il s’agit de prédire autre chose que le passé, je soumets ici mon propre pronostic, qui, bien entendu, relève plus de la divination que de la prospective :

De janvier à avril 2020 : Tendance haussière modérée. Les opportunistes travaillant à court terme tentent leur chance avant le halving.

Mai 2020 : Un « tiens » valant mieux que deux « tu l’auras », certaines « baleines » décident de prendre leur bénéfice à l’approche d’un halving trop attendu par la plèbe.

Halving : Rien à signaler, cours presque plat.

Juin 2020 : Déception du public, cours en baisse. La presse annonce de la mort de Bitcoin.

De juillet à août : Rien d’autre à signaler sous le soleil qu’un désert aride.

Septembre / décembre : Sans tambour ni trompette les achats reprennent le rythme habituel, mais l’offre moindre issue du mining se fait désormais sentir et c’est le début une irrésistible et « moonesque » phase de hausse.

Evidemment, le phénomène Bitcoin n’ayant pas de précédent, la probabilité que les choses se passent comme je les ai écrites est sans doute assez proche de zéro. Je maintiens tout de même mon pronostic initial : l’année qui commence sera passionnante.

Bonne et heureuse année 2020 !


[1] Les signatures de Schnorr proposent des multi-signatures plus compactes et plus confidentielles

[2] Les MAST (Merkelized Abstract Syntax Trees) permettent de réaliser des transactions plus complexes.

[3] Taproot propose un nouveau type de sortie SegWit tirant parti de Schnorr et de MAST pour augmenter la confidentialité des transactions Bitcoin.

[4] Miniscript est un langage permettant de représenter les scripts Bitcoin de façon structurée afin de faciliter leur analyse et leur composition.

[5] Halving : Division par deux de la création de nouveaux bitcoins et donc de l’émission monétaire qui devait avoir lieu autour de mai 2020.

[6] Si aucune hausse ne vient compenser la division par deux de la prime de « minage » on assistera probablement à une nouvelle distribution des cartes entre les acteurs du secteur et, pourquoi pas (rêvons un peu), à une diminution de l’influence de la Chine dans ce secteur.