Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 5435 € -3.64%
USD 6404 $ -3.34%
CAD 8292$ -3.41%

Yang Président, Bitcoin monnaie officielle à côté du dollar ?

Andrew Yang, 44 ans, concourt à la primaire démocrate pour la présidence US de 2020 ; c’est un candidat sérieux, avocat puis patron, il est le fondateur de Venture for America, un programme de bourse pour les jeunes entrepreneurs. Il jouit d’une certaine popularité, qui grandit avec celle de la mesure phare de sa campagne : le revenu Universel à 1000$.

Une autre de ses mesures phares, destinée à financer la première, est une lourde TVA pour les entreprises qui développent des projets d’IA ; car Andrew Yang s’oppose à l’avènement des robots, destructeurs d’emploi, et pense par cette mesure freiner une évolution technologique qu’il perçoit comme catastrophique pour l’humanité.

Cette vision de l’avenir comme projet politique peut nous sembler très insuffisante ou farfelue, peu mobilisatrice ou totalement rétrograde, peu importe : on a vu avec Trump que, sans projet politique du tout, ça pouvait passer.

Alors, à ce moment précis, Andrew Yang a ses chances de devenir président des Etats-Unis d’Amérique. Tout autant que d’autres et sans doute plus que l’imprévisible butor peroxydé qui sévit aujourd’hui aux manettes. Même si, imprévisible, le candidat qui a peur de la prédominance des machines l’est aussi :
Andrew Yang est, après Rand Paul en 2015, le second dans la course à la maison blanche à accepter les bitcoins pour le financement de sa campagne.

Cela peut paraitre paradoxal, tant il est évident qu’une monnaie numérique offre un champ des possibles considérable à l’IA. Quoi qu’il en soit, ces candidats ouvrent la voie : Et si d’autres, dans l’année à venir, adoptaient Bitcoin à leur tour ? Et si la plupart d’entre eux le faisaient ? Et si les deux acteurs de la finale pour l’investiture suprême étaient bitcoin friendly ? Alors, qu’en serait-il du bitcoin, monnaie reconnue et acceptée par le commandant en chef ? On peut imaginer une certaine incidence sur les indicateurs de bonne santé de la reine des cryptos… De quoi faire sourire les hodlers !

Ils peuvent sourire, car c’est un scénario crédible : Aux Etats-Unis, où Bitcoin serait né et s’est développé bien avant que Bruno Le Maire n’en ait entendu parler, nombre de politiques l’ont apprivoisé et de plus en plus d’entre eux* s’expriment positivement sur le sujet. Partout dans le monde, des personnalités politiques** de tous bords s’intéressent à Bitcoin et commencent à l’exprimer publiquement, préférant pour certains se contredire plutôt que de continuer à nier un phénomène qu’ils ont désormais appréhendé comme irréversible. D’autres candidats aux fonctions suprêmes dans d’autres pays accepteront Bitcoin, un chef d’état bitcoinfriendly pourrait être élu quelque part avant même que ne se tienne l’élection Américaine…

Ce sera peut-être au Nigéria, au Salvador ou en Algérie en 2019, ce sera peut-être aux états unis en 2020, peut-être en France en 2022 … Qui sait ?

Ce que dont on peut être sûr, c’est que d’autres politiques vont se servir de Bitcoin comme d’une monnaie pour le financement de leur campagne, puis se saisir de Bitcoin et de sa popularité grandissante pour étoffer leur électorat… se faisant, ils serviront Bitcoin à leur tour, accélérant sa popularité, son adoption et sa respectabilité. Election Présidentielle 2020, LE tremplin pour Bitcoin ? Rendez-vous dans 15 mois… Bitcoin, encore feu de paille pour certains, connaitra alors son quatrième président.


*
https://www.ccn.com/bitcoin-enthusiast-al-gore-star-inconvenient-truth-follow/
https://www.parismatch.com/Actu/International/Les-confidences-de-Steve-Bannon-1497263
https://abcnews.go.com/Politics/bitcoin-popular-political-campaign-donations/story?id=52873921
https://www.cnbc.com/2018/03/01/cryptocurrency-candidates-politicians-embrace-bitcoin.html

**
https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0301575970289-quand-christine-lagarde-vante-les-atouts-des-cryptomonnaies-2169782.php
https://www.capital.fr/economie-politique/blockchain-cryptomonnaies-bitcoin-la-declaration-damour-de-bruno-le-maire-1278312
https://bitcoin.fr/pierre-person-les-cryptomonnaies-ont-besoin-dune-reponse-rapide/
https://www.buda.com/blog/posts/chilean-economy-minister-about-bitcoin-and-cryptocurrencies/
https://medium.com/eligma-blog/slovenian-prime-minister-dr-miro-cerar-tries-out-elipay-c6792fa61ac5

 


A propos de l’auteur

Sébastien Gouspillou est cofondateur et Président de BigBlock Datacenter, société nantaise qui conçoit et gère à travers le monde des unités dédiées au « minage » de cryptomonnaies, notamment de bitcoins.

Partager: