Trustless Computer ?

5
813

Avec SegWit et Taproot il est désormais possible d’intégrer n’importe quelle donnée dans la partie témoin d’une transaction Bitcoin. Les inscriptions Ordinals ont ainsi permis d’y jeter dans un premier temps des images, des sons, des jeux, des animations, de courtes vidéos, puis ensuite des fichiers JSON signalant la création, l’émission ou le transfert de jetons appelés BRC-20.

Mais, au-delà de la mode passagère, ces inscriptions assez frustes et techniquement peu élégantes ont une ambition peut paraitre assez limitée (pour un encombrement maximal, même si elles peuvent être élaguées). C’est là qu’apparait le réseau « Trustless Computer » (TC), d’ores et déjà compatible avec des wallets comme Metamask.

TC propose d’utiliser Taproot pour permettre aux développeurs de créer sur Bitcoin des applications décentralisées (DAO, DEX, NFT, jeton, vente aux enchères, prêt…) par la création d’une machine virtuelle Turing-Complete ancrée sur le réseau Bitcoin et permettant de rédiger des smart-contracts dans le langage Solidity d’Ethereum.

Atteindre un tel but ne va cependant pas sans un sérieux compromis : Trustless Computer possède ainsi sa propre blockchain, son propre token et ses propres validateurs. Si faire tourner un noeud TC nécessite un noeud complet Bitcoin, le système n’est, malgré son nom, pas totalement « Trustless », car des nœuds spécifiques en nombre réduit traitent l’exécution des smart-contracts en dehors de la TimeChain. Ce n’est qu’après ce traitement que les transactions sont ancrées dans Bitcoin.

Par rapport aux inscriptions Ordinals et aux jetons BRC-20 (à ne pas confondre avec les jetons SBRC-20 [1]), Trustless Computer semble donc constituer une évolution et une exploration intéressantes des possibilités ouvertes par les dernières grandes mises à jour de Bitcoin. Néanmoins le choix d’une nouvelle blockchain de layer 1 sera disqualifiant pour de nombreux Bitcoiners [2] qui préfèreront sans doute la solution de validation côté client proposée par RGB, pas moins ambitieuse que TC – car il s’agit là aussi de permettre le développement d’applications qui vont au-delà de la DeFi – sans la lourdeur d’une blockchain, avec une confidentialité accrue et toute la robustesse du réseau Bitcoin.

En savoir plus : https://docs.trustless.computer

Avertissement : Telle est ma compréhension du réseau TC. Si j’ai fait des erreurs ou si j’ai omis des points importants, n’hésitez pas à me les signaler.


[1] Jetons émis sur le réseau Trustless Computer

[1] En particulier parce que cela implique l’émission et l’utilisation d’un nouveau token pour payer les frais de « gas »