Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 4570 € -3.62%
USD 5394 $ -3.32%
CAD 6723$ -3.78%

Mark Karpeles reprend vie sur Twitter

europe1.jpgL’ex-CEO de l’anthologique plateforme d’échange Mt.Gox n’avait pas donné de signe de vie depuis plus de 150 jours sur twitter (à part quelques tweets épisodiques). Pour rappel à ceux qui auraient perdu l’accès à internet durant les 5 derniers mois, ce jeune français s’était trouvé à la tête de la plus influente plateforme d’échange de bitcoins du monde.

L’exchange était basé à Tokyo et était le plus fréquenté au moment de la montée fracassante du bitcoin à plus de 1000 $. Même si des soucis planaient depuis décembre sur la société Mt.Gox, elle fut placée en liquidation judiciaire en février dernier. Quels ont été les événements récents liés à cette entreprise ? Que devient son ex-CEO ?


WILLY REPORT

Il convient dans un premier temps de parler de l’affaire Willy. En effet un auteur anonyme a analysé toutes les données de Mt.Gox pour remarquer deux traders mystérieux nommés Willy et Markus. Le Willy Report est disponible ici, une traduction sera peut être effectuée plus tard, car il est très long, mais voici les grandes lignes de cette analyse approfondie. Deux robots ont été detecté : Willy, qui s’occupait de faire sans cesse des achats, et Markus qui lui, achetait et vendait aléatoirement. Ces deux robots ont été bizarrement hypers-actifs au moment de l’envolée lunaire du bitcoin en novembre dernier. Ce même mois les deux robots avaient acheté un total de 570k bitcoins (au plus haut cours fin 2013, soit 684 millions de dollars de volume), ce qui est suffisamment élevé pour faire bouger un cours, vous en conviendrez. La conclusion de ce dossier est que ces robots tournaient en local sur le serveur Mt.Gox pour faire monter le cours du Bitcoin, de plus, vu qu’aucune polémique de ce genre n’était arrivée, les utilisateurs étaient moins vigilants, surtout avec le leader mondial. Même si le Willy Report n’est qu’une thèse, elle est très bien construite et pourrait justifier l’énorme différence entre Mt.Gox et les autres exchanges. (± 100$ à l’époque)


MT.GOX AFFAIRE EN COURS

Mais ce n’est pas tout, Mark Karpelès a aussi fait parler du lui autour du monde car les systèmes législatifs ont dû pour la première fois traiter une affaire de la sorte. En France, notamment, une séance eu lieu pour éclaircir les affaires de la banque française liée à Mt.Gox sans pour autant déterminer la nature juridique du bitcoin. On apprenait aussi récemment que Coinlab n’avait pas réussi à convaincre les Etats-Unis et le Canada sur le non-rachat de la firme Mt.Gox par le fond d’investissement Sunlot Holdings. Il est donc possible que Mt.Gox refasse un jour surface. En ce qui concerne la procédure au Japon, elle est encore loin d’être terminée et les nouveautés à ce propos sont directement disponibles sur le site fermé de Mt.Gox.


LE RETOUR DE KARPELES

Enfin le retour de Mark Karpélès sur twitter n’a pas suscité que de l’admiration. Certains lui ont posé des questions, l’ont soutenu et d’autres l’ont insulté. Mais Mark Karpeles face à ses accusations ne s’est pas dégonflé et a renvoyé les utilisateurs sur le site de Mt.Gox pour remuer le couteau dans la plaie. Je ne sais pas si c’est la meilleure solution sachant que le fait est que des gens ont perdu des sommes d’argent colossales. C’est donc le bon moment pour vous rappeler que vous devez être conscient qu’investir dans les crypto-monnaies peut contenir des risques et que vous ne devez pas engager de biens vitaux. Ainsi que de rappeler que les portefeuilles des exchanges ne sont pas des portefeuilles où stocker des bitcoins inactifs. Sur ce, un petit tweet de Karpeles qui semble ne pas trop mal se porter contrairement à son détracteur :


A PROPOS DE L’AUTEUR

Adli, le rédacteur en chef du tout nouveau blog d’informations le-coin-coin.fr, se présente ainsi :

« Bonjour, je suis actuellement étudiant en lettres classiques après un cursus en classes préparatoires. Je suis depuis toujours passioné par l’art, la culture et la technologie. L’innovation et l’entrepreneuriat sont mon credo et mon gagne-pain. Il etait alors logique que je m’intéresse aux monnaies digitales et à tout ce qu’elles apportent ».

> En savoir plus sur le-coin-coin.fr

Partager: