Grave dissension entre les banques et l’écosystème des crypto-actifs

4
2187

Le casus belli apparaît dans un rapport d’un groupe de travail qui réunissait les banques, le régulateur, Bercy et des entreprises de crypto-actifs. Il avait pour but de chercher des solutions afin de normaliser les échanges d’argent et l’ouverture d’un compte professionnel. C’est raté, la Fédération bancaire française (FBF) a décidé de ne pas s’associer aux conclusions […] :

« La profession bancaire […] a souhaité, dans les versions successives du projet de rapport, introduire des observations, concernant notamment la nécessité de faire progresser l’encadrement des PSAN en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, élément essentiel de la sécurité de ce secteur. Toutefois, ses contributions n’ayant pas été transcrites dans le rapport, la profession a estimé que celui-ci ne donnait pas une vision suffisamment équilibrée de la situation. »

Article de Rémy Demichelis à lire sur investir.lesechos.fr