Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 5039 € +4.6%
USD 5939 $ +4.02%
CAD 7486$ +5.02%

Eloge de la spéculation

L’ONG Oxfam France accuse aujourd’hui trois grands groupes bancaires français – BNP Paribas, Société Générale et le groupe BPCE (Caisse d’Epargne et Banque Populaire) – de « mettre en péril le droit à l’alimentation de centaines de millions de personnes » en spéculant sur les matières premières agricoles. L’occasion d’exhumer un article publié sur bitcoin.fr en novembre 2013.  

Petit conseil aux banques françaises : laissez tomber la spéculation agricole, lancez-vous dans le bitcoin !

Plus qu’aucune autre valeur, le bitcoin joue aux montagnes russes. Mais si les fluctuations erratiques du cours donnent le vertige aux investisseurs du dimanche, elles font aussi le bonheur des spéculateurs les plus avisés et des traders professionnels dont l’entrée en scène n’a pas eu que des conséquences négatives.

Certes, quand elle touche au monde réel, la spéculation est souvent un fléau. Les protestations d’Oxfam France sont légitimes : Spéculer – sur le cours du blé, du maïs, du pétrole, de l’immobilier – c’est acheter ce dont on n’a guère besoin avec l’idée de le vendre plus cher à ceux qui n’auront pas d’autre choix que de manger, de se loger, de se chauffer, de se déplacer. Les spéculateurs anticipent, tirent profit et parasitent les besoins fondamentaux des populations et ne s’arrêtent pas là : ils font également pression sur les entreprises provoquant des licenciements boursiers et s’attaquent aux dettes souveraines des états, sapant le moral et la cohésion de l’Europe.

Heureusement les crypto-monnaies sont arrivées, offrant aux aventuriers un nouveau terrain de jeu rien que pour eux, sur lequel ils pourront se déchaîner sans déranger quiconque. En effet, Bitcoin n’est indispensable à personne, ne prive personne, ne punit personne et les nouveaux entrants qui font la fortune des Early Adopters, ne sont contraints par aucune nécessité. Quand ils investissent dans le bitcoin, ils sont pour la plupart conscients d’acquérir une valeur qui n’est adossée à (ni limitée par) aucun bien matériel et qui ne vole le pain de personne. Ils assument seuls les risques de leur placement sans mettre en péril le destin d’honnêtes travailleurs.

Quant aux spéculateurs professionnels qui jouent sur les taux de change et sur les sautes d’humeur de la monnaie (aidés en cela par des trading-bots ultra réactifs), plus ils seront nombreux, plus ils atténueront les fluctuations du cours et peut-être, dans un temps beaucoup plus éloigné, permettront-ils de stabiliser la valeur du bitcoin.

Attention tout de même : Bitcoin est une expérience inédite et nul ne peut en prévoir le devenir, n’y investissez, en conséquence, que ce que vous pouvez vous permettre de perdre. Au grand jeu de Bitcoin, à plus ou moins long terme, il y aura autant de perdants que de gagnants.

Dernier conseil pour les plus jeunes : Le moyen le plus sûr de gagner de l’argent c’est encore d’apprendre un vrai métier et d’être utile à la société.

JS

© Chappatte dans « Le Temps », Genève – globecartoon.com

Partager: