Comment acheter des bitcoins sans se faire arnaquer

0
3448

Avec la hausse du cours, un grand nombre de nouveaux utilisateurs arrivent sur bitcoin.fr. Certains nous demandent notre avis sur telle ou telle plateforme, d’autres nous signalent de nouvelles escroqueries. Il nous a donc semblé opportun de rafraichir et de remettre à la Une les conseils que nous donnons habituellement :

1. Sachez reconnaître les escroqueries

Publicité agressive, démarchage téléphonique, orthographe douteuse, promesses de gains, témoignage d’une célébrité, demande de dépôt sous des prétextes fallacieux lorsque vous voulez effectuer un retrait… tels sont les signes qui doivent vous mettre en alerte :

– Méfiez-vous des publicités agressives pour les cryptomonnaies. Avant d’effectuer un virement vers une plateforme, effectuez une recherche sur notre liste d’escroqueries. Attention : cette liste n’est pas exhaustive ;

– Ne répondez jamais favorablement à un démarchage téléphonique (voir ici le récit d’une escroquerie type). Si vous êtes démarché pour des cryptomonnaies, vous pouvez effectuer un signalement sur Epargne info service au 01 53 45 62 00 ;

– Méfiez-vous des sites qui vous promettent un rendement (surtout un rendement quotidien), il s’agit presque toujours d’escroqueries. De façon générale, méfiez-vous des promesses irréalistes de sites de trading ou de mining garantissant des gains rapides ;

– Ayez conscience qu’on ne devient pas un trader expert en quelques heures de formation en ligne. Méfiez-vous en conséquence des offres d’abonnement et autres « packs » de formation au trading qui dissimulent bien souvent une stratégie de vente pyramidale au bénéfice d’une poignée d’escrocs ;

– De façon générale éviter le trading de cryptomonnaies si ce n’est pas votre métier ou si vous n’avez pas un avantage concurrentiel quelconque qui vous permet d’accéder avant les autres à certaines informations. Il est très difficile de surperformer Bitcoin autrement qu’en ayant beaucoup de chance. Par contre, avec les frais que prélèvent les plateformes à chaque transaction, perdre de l’argent est à la portée de tous ;

– Méfiez-vous des publicités qui s’appuient sur le témoignage d’une célébrité, il s’agit presque toujours d’une fake news dont le seul but est d’attirer des investisseurs vers une escroquerie ;

– De façon générale évitez les plateformes inconnues, ou les conseils d’inconnus qui vous contactent sur des réseaux sociaux (par exemple sur Telegram). Pour vérifier la réputation d’une société, prenez conseil auprès de la communauté, sur cryptofr.com par exemple, et/ou « googlisez » l’adresse du site en y ajoutant le mot « scam » pour trouver d’éventuels témoignages.

2. Ne confondez pas Bitcoin avec un autre projet

Ne confondez pas Bitcoin, dont l’unité de compte est le bitcoin (BTC) avec un projet alternatif qui réutilise le même nom comme par exemple : Bitcoin Cash (BCH), Bitcoin SV (BSV), Bitcoin BEP2 (BTCB), Bitcoin Gold (BTG), Bitcoin Diamond (BCD), Bitcoin Cash ABC (BCHA), BitcoinPoS (BPS), etc.

3. Choisissez votre plateforme, ne laissez pas les plateformes vous choisir

Depuis le 19 décembre 2020, les sociétés françaises qui vendent des bitcoins ou les sociétés étrangères qui font campagne auprès du public français ou qui ont des locaux en France, doivent obligatoirement être enregistrées auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF). La liste des acteurs enregistrés est encore assez indigente, mais on peut évidemment s’y fier. Toutes ces sociétés présentent des garanties solides. Si vous souhaitez acheter des bitcoins mais que vous estimez plus prudent d’en confier la garde à une société privée, Coinhouse semble un bon compromis. Si vous souhaitez investir progressivement et conserver vous-même vos clés, StackinSat en est un autre. Nous espérons que cette liste s’allongera rapidement – d’autres sociétés qui ont fait leur preuve sont apparemment en bonne voie.

Les utilisateurs un peu plus expérimentés qui souhaitent obtenir le meilleur prix (à condition de payer par virement SEPA) préféreront les plateformes de trading. Ils devront privilégier les plus établies et les plus liquides, citons notamment Kraken, Binance et Bitstamp.

Enfin les plus experts pourront peut-être s’aventurer du côté des DEX, logiciels ou plateformes décentralisées qui permettent des échanges entre particuliers.

4. Soyez extrêmement prudent et soigneux dans la génération et la conservation de vos clés privées ou de vos mots de récupération

Les grands débutants qui préfèreront déléguer la sécurité de leurs bitcoins à un tiers devront être vigilants dans leur choix. La liste de l’AMF semble avoir ici tout son sens (certains acteurs y sont enregistrés pour la conservation de crypto-actifs), mais il faudra peut-être attendre un hack majeur pour savoir si ces sociétés garantissent effectivement à 100% les fonds des investisseurs.

Pour les utilisateurs un peu plus avancés, des applications comme Blockstream Green ou Electrum, associées à un hardware wallet, vous permettront de générer en toute sécurité vos mots de récupération. Attention cependant à la façon dont vous conserverez ces mots secrets, prévoyez tous les scénarios possibles : piratage, vol, incendie, trou de mémoire, décès…