Bitcoin se démocratise… sauf dans les banques

3
5

« Ces derniers temps, la tension monte insensiblement dans les institutions financières, confrontées de plus en plus fréquemment aux enjeux des cryptomonnaies et à une certaine demande de la part de leurs clients. Aux Pays-Bas, après une annonce similaire de la part d’ABN AMRO il y a quelques mois, Rabobank est la dernière en date à indiquer qu’elle met un terme à son projet de développement d’un porte-monnaie mobile dédié, invoquant les incertitudes réglementaires qui entourent ces instruments émergents.

Plus anecdotique, un scandale a éclaté récemment, d’abord dans les milieux spécialisés avant d’atteindre une audience plus large, quand un vétéran du bitcoin s’est plaint de la décision de sa banque, le Crédit Agricole Atlantique Vendée, de bloquer un transfert vers une plate-forme de change, sous prétexte de le protéger d’un investissement risqué. Les responsables de l’établissement expliquent avoir reçu des plaintes d’autres clients pour défaut de conseil et chercher, donc, à limiter leur responsabilité. »

Article de Patrice Bernard à lire sur cestpasmonidee.blogspot.com