Bitcoin et les banques : résultats du sondage

8
1534

Le sondage (toujours ouvert) que nous avons lancé en août 2018 puis relancé au début octobre 2019 s’adresse aux particuliers ayant utilisé au moins une fois leur compte bancaire pour transférer des fonds afin d’acheter ou de vendre des bitcoins ou d’autres crypto-monnaies. Au total nous avons recueilli à cette heure 408 avis sur 45 banques et établissements de paiement différents. Nous n’avons cependant retenu dans notre classement que les établissements cités au moins dix fois, soit quatorze au total.


Le classement (dernière mise à jour : 25 octobre 2019)

Le résultat est exprimé sous la forme d’un « taux de satisfaction » (pourcentage d’expériences positives).

Etablissement Taux de s. Mentions
N26 (banque directe allemande) 91,00% 24
ING Direct (Groupe néerlandais ING) 79,00% 24
Boursorama (Groupe Société générale) 74,00% 63
La Banque postale (Groupe La Poste) 69,00% 46
Fortuneo (Crédit mutuel Arkéa) 66,00% 12
Revolut (Service de paiement) 60,00% 23
Le Crédit lyonnais (Groupe CA ) 60,00% 28
Société Générale (Groupe SG) 58,00% 41
Caisse d’épargne (Groupe BPCE) 57,00% 38
BNP Paribas (groupe BNP Paribas) 46,00% 32
CIC (Groupe CM-CIC) 46,00% 15
Banque populaire (Groupe BPCE) 45,00% 20
Crédit Mutuel (Groupe CM-CIC) 44,00% 56
Crédit Agricole 32,00% 65


Plateformes d’origine ou de destination des fonds en euros qui ont provoqué ces difficultés

Il s’agit, sans surprise, des plateformes les plus utilisées en France :

Coinbase 35%
Kraken 32%
Paymium 7%
Bitstamp 6%
Coinhouse 5%
Bitcoin.de 4%
Localbitcoins 2%
Divers 7%


Difficultés rencontrées

Impossibilité d’effectuer un virement vers une plateforme de change 68 cas
Transaction par CB impossible ou annulée 47 cas
Fermeture ou gel de compte 27 cas
Demande jugée excessive de justificatifs 35 cas
Restriction de montant 23 cas
Avertissement avec menace de fermeture de compte 13 cas
Divers 8 cas


Evolutions notables en 2018 et 2019

Les données sont insuffisantes pour tirer des conclusions fiables. Les résultats suggèrent cependant que :
– L’impossibilité d’effectuer un virement vers une plateforme de change, qui reste la première difficulté rencontrée, ne varie pas dans son ampleur entre 2018 et 2019.
– Le nombre de transactions par CB impossibles ou annulées sont en hausse en 2019
– Il y a eu beaucoup moins de fermetures de compte en 2019.

Les résultats bruts sont disponibles ici