Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 5700 € -0.09%
USD 6397 $ -0.04%
CAD 8473$ -0.03%

Vers un fork sans protection « replay »

Au bloc 494784 [1], soit autour du 20 novembre, les signataires de l’accord de New York ont l’intention de lancer SegWit2X, une nouvelle version du protocole Bitcoin qui double la taille maximale des blocs de transaction. Problème : Contrairement au fork BCash, SegWit2X n’intègre pas encore de protection efficace contre les attaques de rejeu (en anglais : replay attack[2]. Dans un article publié vendredi sur bitcoinmagazine.com, Aaron van Wirdum s’interroge sur les motivations des développeurs du client BTC1 [3].

La seule proposition actuellement sur la table dans le camp 2x est un patch facultatif conçu par Gavin Andresen. Pour Aaron van Wirdum il s’agit malheureusement d’une solution lourde pour le réseau Bitcoin et difficile à mettre en oeuvre pour les utilisateurs ordinaires. Une option sans intérêt, donc, car les experts auxquels elle est réservée sauront de toute façon se débrouiller avec ou sans protection replay.

Pour le journaliste de Bitcoin Magazine, si aucune protection sérieuse n’est envisagée, c’est parce que les ambitions de Segwit2x sont bien différentes de celles de Bcash : il ne s’agit pas de créer un Bitcoin alternatif, mais de remplacer l’existant. Mettre en place une protection contre les attaques de rejeu, c’est admettre qu’il puisse y avoir deux chaines, c’est prendre le risque, surtout, que Segwit2x ne soit considéré que comme un « altcoin » de plus. Une telle protection nécessiterait, en outre, la mise à niveau de tous les portefeuilles légers (les SPV wallets pour Simplified Payement Verification) et donner un avantage sérieux à Core qui n’aurait pas besoin de ces mises à jour pour continuer à fonctionner sur ce type d’application. Voilà peut-être tout l’enjeu : en l’absence de protection ou de solution de contournement, les très populaires SPV wallets pourraient bien confondre les deux chaines et dysfonctionner gravement.

Les concepteurs de BTC1 parient-ils sur une disparition de la chaine historique ? Espèrent-ils, en perturbant au maximum le réseau et fort d’un hashrate supérieur à la chaine legacy [4], provoquer la disparation de cette chaine ?

 

Source : bitcoinmagazine.com 


[1] En fonctionnement « normal », le réseau Bitcoin produit un bloc toutes les dix minutes environ.

[2] Pour en savoir plus sur les causes et les conséquences d’une telle attaque lire : Segwit2x et attaques « replay » (Jimmy Song).

[3] BTC1 est le client du protocole Segwit2x.

[4] Il est difficile de dire quel sera le rapport de force final si le fork se réalise. Depuis Segwit il y a eu des défections dans le camp 2x et il y pourrait y en avoir encore.

Partager: