Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 4590 € -3.2%
USD 5414 $ -2.98%
CAD 6748$ -3.43%

Une rançon de 330 bitcoins

Le 15 août dernier la plateforme chinoise BTer a été la cible d’un pirate qui est parvenu a dérober 51 millions de NXT, soit 5 % de la masse monétaire de cette crypto-monnaie. On apprend aujourd’hui que 85% des fonds ont été rendus en échange d’une rançon de 330 bitcoins. C’est un français, Jean-Laurent Tari, PDG de la société Crypto Finance Analysis Consulting, qui aurait initié la négociation.


Florine Oury, une collaboratrice de Jean-Laurent Tari, raconte les coulisses de cette affaire :

« Jean-Laurent Tari […] était en discussion sur Skype avec Lin, développeur de BTer. Quand soudain, la conversation a changé : le hacker venait de pirater le compte Skype de Lin, qui n’avait pas pensé, après cet incident, à changer son mot de passe… […] Il s’en est alors suivi pour Jean-Laurent Tari une longue partie de poker. Tout d’abord, le négociateur a demandé au pirate la preuve qu’il s’agissait bien de lui par l’envoi d’un NXT sur son compte depuis celui ayant reçu les 51 millions de NXT, ce qui fut fait. Après cela, le vrai Lin a fait apparition sur son compte Skype, ce qui porta le nombre de nos protagonistes à trois. De 3 heures à 9 heures du matin, le 17 août 2014, Jean-Laurent Tari, assisté par Marcos Lopez Porto, […] fondateur de NXT Legal, a négocié avec le pirate et ainsi pu récupérer 85% des pertes, soit l’équivalent d’1,5 million de dollars, contre 330 Bitcoins payés par BTer. »

Source : contrepoints.org

Partager: