Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 5486 € +0.24%
USD 6405 $ +0.25%
CAD 8274$ +0.21%

Un classement des banques « crypto-friendly » / « not crypto-friendly »

Le sondage que nous avons lancé au début du mois s’adressait aux particuliers ayant utilisé au moins une fois leur compte bancaire pour transférer des fonds afin d’acheter ou de vendre des bitcoins ou d’autres crypto-monnaies. Au total nous avons recueilli à cette heure 223 avis sur 37 banques et établissements de paiement différents. Nous n’avons cependant retenu dans notre classement que les établissements cités au moins dix fois, soit douze banques au total.

Le résultat est exprimé sous la forme d’un « taux de satisfaction » : pourcentage d’expériences positives sur le nombre total d’occurrences.

(Voir également : Banques et services de paiement mentionnés moins de 10 foisle classement des plateformes de change)

 1

ING Direct (Groupe néerlandais ING)

100 %

2

N26 (banque directe allemande)

90 %

 3

 La Banque postale (Groupe La Poste)

73 %

 4

 Boursorama (Groupe Société générale)

71 %

 5

 LCL – Le Crédit lyonnais (Groupe Crédit agricole)

66 %

 6

 Crédit Mutuel (Groupe Crédit Mutuel-CIC)

65 %

 7

 Société Générale (Groupe Société générale)

64 %

 8

 Caisse d’Epargne (Groupe BPCE)

52 %

 9

 Banque populaire (Groupe BPCE)

50 %

 10

 Crédit industriel et commercial – CIC (Groupe Crédit Mutuel-CIC)

50 %

 11

 BNP Paribas (Groupe BNP Paribas)

47 %

 12

 Crédit Agricole

42 %

Les difficultés rencontrées :

   

Impossibilité d’effectuer un virement vers une plateforme de change
 Voir : les plateformes de change le plus souvent mentionnées

Plusieurs cas signalés notamment à la Société Générale, au Crédit Agricole, à la Banque populaire et chez Revolut

26 %

   

Fermeture de compte
Notons que dans plusieurs cas ces fermetures ne sont accompagnées d’aucune explication

Plusieurs cas signalés notamment à la Banque postale, au Crédit Agricole et au Crédit Mutuel

20 %

   

Demande, jugée excessive, de justificatifs
Certains utilisateurs ont ainsi été sommés de justifier auprès de leur banque de leur patrimoine ou de l’origine de leurs revenus, et d’autres de fournir le relevé des opérations effectuées sur la plateforme de change.

Plusieurs cas signalés notamment à la Banque populaire, à la Caisse d’Epargne et à Boursorama

15 %

   

Restriction de montant

Plusieurs cas signalés notamment à la Banque postale et chez BNP Paribas

12 %

   

Avertissement (assorti d’une menace de fermeture de compte dans  60 % des cas)

Plusieurs cas signalés notamment à la Société Générale

12 %

   

Annulation d’une transaction par CB après l’achat de cryptomonnaie

11 %

 

Gel temporaire de compte

1 %

 

Impossibilité d’utiliser une carte bancaire pour alimenter une plateforme de change

1 %

 

Impossibilité de recevoir un virement provenant une plateforme de change

 

1 %

 

Ce classement est donc plutôt à l’avantage des « néo-banques » et des banques en ligne. Pour les banques traditionnelles, comme le rappelle Gregory Raymond, « c’est surtout la relation nouée avec le conseiller qui va déterminer la tolérance d’une banque aux cryptos ». Ajoutons que pour une même banque l’accueil peut varier d’une agence à l’autre. De façon générale un utilisateur qui prend les devants et prévient son conseiller quand il va réaliser un mouvement important rencontre un peu moins de problème.

> Participer au sondage

Partager: