Turbulences sur les marchés

0
2120

Hier, entre 20h30 et 22h00, le cours du bitcoin a soudainement perdu plus de 1000 € faisant une incursion rapide sous la barre des 7500€, sans doute sous l’effet du déclenchement automatique de nombreux « stop loss » [1], avant de remonter légèrement.

Le bitcoin a perdu 10 % en 24 heures et 15% en une semaine. Il s’affiche en ce moment autour de 7900€ sur les principales plateformes de trading.

Pour certains ce décrochage s’expliquerait par le démarrage très décevant, lundi, des contrats à terme de Bakkt. Ces « futures » impliquent en effet une « livraison physique » et donc des achats et ventes réels de bitcoins, mais la pression d’achat anticipée et attendue par les marchés n’a pas eu lieu.

Pour les analystes techniques cette chute pourrait être la conséquence de la cassure d’un support à 8600 € qui tenait depuis juin.

La dernière explication serait une panique de certains investisseurs mal informés face à une apparente chute subite de la puissance de calcul du réseau Bitcoin, interprété comme la conséquence d’un arrêt brutal de très nombreuses machines. Mais l’intervalle entre les blocs est actuellement tout à fait normal, signe qu’il s’agit plutôt d’un problème d’estimation lié au hasard de la production des blocs. Pour réduire au maximum les aléas statistiques il est préférable d’évaluer la puissance de calcul du réseau Bitcoin sur des intervalles longs. Le calcul de la difficulté de minage repose sur une période de 2016 blocs, soit sur deux semaines environ.


[1] Ordres de vente automatiques destinés à se protéger d’un effondrement. Selon Coindesk cette baisse aurait aussi pu être exacerbée par des appels de marge et des liquidations de contrats sur Bitmex.