Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 5002 € -2.65%
USD 5895 $ -2.61%
CAD 7443$ -2.62%

Anonymat, censure, inflation… Pourquoi j’utilise les Bitcoins

Un témoignage d’Oleg Andreev
« J’ai découvert le Bitcoin en août 2012 et j’ai tout de suite senti que cette monnaie virtuelle avait un immense potentiel. Aujourd’hui, je l’utilise pour acheter des livres en ligne, des noms de domaines pour mes sites web ou des entrées pour des conférences.

Source : rue89.com

J’ai payé mes amis en Bitcoin quand on a mangé des sushis. J’ai aussi fait des dons ou investi un peu en Bitcoins en vendant des euros sur bitcoin-central.net.

Bitcoin est un système de paiement décentralisé qui possède sa propre unité monétaire. Il n’est pas contrôlé par une personne ou une organisation.

Comme pour tous les protocoles Internet, chaque utilisateur passe par un logiciel compatible avec celui des autres, faute de quoi il ne pourra pas compléter une transaction.

Les fonds monétaires utilisés dans les échanges sont vérifiés par des clefs cryptographiques et toutes les transactions sont enregistrées et vérifiées par un immense réseau d’ordinateurs à travers le monde.

L’historique de chaque transaction peut être consulté sans devoir passer par une banque ou un service de paiement.

Même si son histoire est récente, le Bitcoin est pour moi la méthode la plus facile et la plus sûre pour acheter quelque chose.

Je me suis ainsi procuré un e-book sur coindl.com en cinq secondes, sans remplir de formulaires. J’ai cliqué, le QR code (une sorte de code barre) du paiement est apparu dans le coin de l’écran puis j’ai tout simplement pris mon smartphone pour le scanner. J’ai vérifié le montant de la transaction sur mon téléphone, j’ai cliqué sur « envoyer » et en deux secondes le site web l’a détecté et a affiché un « merci » accompagné d’un onglet de téléchargement.

Je n’ai pas eu à entrer mon nom, mon adresse mail ou ma résidence. Je n’ai pas eu non plus à entrer d’informations confidentielles comme mon numéro de carte de crédit.

Le seul risque est que le site web prenne mes trois euros sans me donner le livre. Mais une fois qu’ils m’ont remis l’objet en question, ils ne gardent aucune information privée qui pourrait fuiter et me causer des soucis par la suite (comme c’est parfois le cas avec des numéros de cartes de crédit volées par des hackers).

Comme les transactions en Bitcoins sont définitives, c’est très utile pour les commerçants, qui courent toujours un risque de fraude ou de manque de fonds lorsqu’ils acceptent des paiements par carte de crédit. C’est ce qui les force à demander au consommateur de remplir des formulaires, de communiquer par codes SMS et d’augmenter leurs prix pour combler les pertes.

Si vous payez en Bitcoins, les commerçants vous accordent souvent une réduction car votre paiement est sûr – la transaction ne leur coûte rien et ils n’ont pas besoin de vous demander d’infos personnelles.

Pas de censure, anonymat garanti

Quels sont les avantages de Bitcoin ?

– Les coûts de transaction sont très faibles (de zéro à quelques centimes), quelle que soit la somme.

C’est un système de paiement automatique ouvert : il n’y a donc pas d’intermédiaire pour approuver les transactions et c’est à chacun de voir la fiabilité de ses virements monétaires. Les micropaiements à faibles coûts ouvrent la porte à un tout nouveau modèle d’affaires. Des services financés par la publicité comme Google et Facebook pourraient être beaucoup plus sûrs et efficaces s’ils étaient financés par les micropaiements des utilisateurs.

– La censure est quasi impossible

Dans certains pays, l’Iran ou la Chine par exemple, tout le monde ne peut pas utiliser PayPal ou une carte de crédit pour envoyer de l’argent. Avec Bitcoin, aucune permission à demander : chacun peut accumuler des fonds provenant de n’importe qui et de n’importe où dans le monde.

– On peut utiliser Bitcoin de façon anonyme

Bitcoin n’a pas d’authentification personnalisée, du moins seulement via des numéros secrets. Cela permet d’utiliser le service de façon anonyme.

Mais il faut garder en tête que la banque de données globale des transactions est publique, donc pour garder ses transactions secrètes il faut faire confiance aux gens avec qui on échange. Les gens pensent que Bitcoin est anonyme parce qu’on n’a pas besoin de communiquer sur son identité. Alors ils pensent qu’ils peuvent acheter ce qu’ils veulent et que personne ne sera capable de faire le lien entre tous ces paiements. C’est faux.

Si je commande un livre et que je demande à le recevoir chez moi, par exemple, il se peut qu’on découvre les autres paiements effectués depuis la même adresse ou combien j’ai dépensé en tout.

Donc, pour être prudent, mieux vaut mélanger vos Bitcoins avec d’autres personnes, ne pas réutiliser la même adresse et ne pas révéler d’informations personnelles – ainsi vous pourrez rester anonyme.

Etant donné que le nombre total de Bitcoins est fixe et que son augmentation est prévisible et stable, une inflation massive et arbitraire est impossible.

Si le gouvernement a le pouvoir de dévaluer de 50% votre argent en produisant plus de monnaie, il ne peut le faire avec Bitcoin. La seule manière de perdre 50% de vos économies ? Que l’ensemble des utilisateurs décide de réduire de moitié la valeur donnée au Bitcoin. Aujourd’hui, la demande augmente beaucoup plus vite que l’offre : la valeur de chaque Bitcoin devrait donc augmenter, sauf si quelque chose entraînait une diminution de la demande, comme un problème de sécurité dans le réseau ou une menace quelconque pour les utilisateurs.

Chacun est responsable de la sécurité de son argent

Le réseau et le protocole utilisés par Bitcoin sont robustes. Personne n’a réussi à les attaquer avec succès, même si trois bugs ont eu lieu en 2009, 2010 et 2013. Ils ont été rapidement résolus par les participants et le logiciel a été mis à jour sans qu’aucun Bitcoin ne soit perdu ou détruit.

Chaque client est responsable de la sécurité de son argent. Si vous gardez vos Bitcoins (en fait les clefs secrètes associées avec votre compte) sur un ordinateur personnel, vous devriez vous assurer d’avoir une méthode de recouvrement (une copie sur clé USB ou sur un service « cloud ») et de bien crypter vos données avec un mot de passe efficace.

Si vous oubliez votre mot de passe, personne ne pourra le retrouver pour vous. Comme avec les banques, vous pouvez faire confiance à une organisation pour garder votre argent (un service spécialisé dans les transactions monétaires, un compte dans une banque ou un portefeuille « en ligne » comme coinbase.com), mais celle-ci pourrait être piratée et votre argent, volé.

Aujourd’hui, il n’y a pas une tonne de solutions dignes de confiance. Ça s’améliorera avec le temps, mais en attendant vous devriez être très vigilants et ne pas trop investir d’argent dans les Bitcoins.

Evitez aussi d’utiliser Windows car à ce jour, tous les vols de Bitcoins ont été faits sur des ordinateurs utilisant Windows. Utilisez plutôt un Mac ou Linux. J’ai d’ailleurs écrit un article sur comment garder des réserves de Bitcoins de manière sûre.

Valeur du marché : 1 milliard de dollars

Le taux de change n’est pas fixe et déterminé par le marché. En janvier, 1 Bitcoin valait environ 10 euros, puis à la mi-avril il en valait 200 avant de diminuer et de se stabiliser autour de 80-90 euros avec de légères variations.

La valeur total du marché Bitcoin est d’environ un milliard de dollars (760 millions d’euros), l’équivalent d’une petite société cotée en bourse.

A ce niveau, la valeur d’un Bitcoin n’est pas stable et peut varier significativement à cause d’acheteurs ou de vendeurs occasionnels. Si vous voulez utiliser Bitcoin comme mode de paiement mais que vous ne voulez pas risquer une variation de sa valeur, vendez vos Bitcoins contre des devises locales après vos transactions. Des entreprises comme Bitpay proposent ce service et assument tous les risques contre une commission de 1% sur la valeur de la transaction.

 

Merveilleuse technologie ou l’apanage des marchés noirs

Concernant les risques légaux, je ne suis pas un juriste, mais j’ai l’impression qu’il y a davantage de certitudes autour du Bitcoin qu’il y en avait il y a un an. Il y plus de vérifications possibles. Bien entendu, si une partie de votre salaire est gagné en Bitcoin, il est imposable comme tous vos autres revenus.

Dans dix ans, le Bitcoin pourrait être une merveilleuse technologie qui va de pair avec Internet, ou il pourrait être l’apanage des marchés noirs s’il est censuré par les autorités publiques. Comme n’importe qui peut acheter un Bitcoin et que ceux-ci sont produits en nombre limité, il y a un énorme potentiel de retour sur investissement pour tous les acheteurs actuels. Si tout le monde se met à acheter un Bitcoin, ce ne sera plus possible de l’interdire et il remplacera instantanément tous les autres modes de paiements et devises, car il est mieux sur plusieurs aspects. »

 

ACHETER ET VENDRE DES BITCOINS
Partager: