Prix du bitcoin (moyenne) à 02h00

EUR 2344 € -1.29%
USD 2728 $ -1.36%
CAD 3413$ -1.55%

Recherche de paternité

Le 6 mars dernier Newsweek tentait le scoop en révélant l’identité supposée du créateur de Bitcoin. Le lendemain de cette révélation un message laconique était posté sur le forum de la P2P foundation depuis le compte original de Satoshi Nakamoto, inactif depuis plus de 4 ans : « I am not Dorian Nakamoto ». Avant Newsweek d’autres journalistes ont avancé des noms.

Commençons par le spécialiste finlandais de l’informatique : Martti Malmi. C’est lui qui aurait réalisé la toute première transaction. Son nom aurait disparu du site bitcoin.org le jour où Satoshi Nakamoto a cessé de répondre aux internautes.

Pour le magazine américain The New Yorker, le créateur de Bitcoin serait en fait Michael Clear, un irlandais spécialiste des codes informatiques. 

Autre grand favori : un groupe de chercheurs, composé de Neal King, Vladimir Oksman et Charles Bry.

D’autres parlent de Nick Szabo, informaticien et ancien professeur de l’école de droit de l’ Université George Washington. Entre 1998 et 2005 Szabo a développé une monnaie numérique décentralisée qu’il a appelé Bit Gold, sorte de précurseur direct de Bitcoin. Le système était cependant trop vulnérable aux attaques. Nick Szabo s’en défend, arguant qu’à ce compte-là le père de Bitcoin pourrait tout aussi bien être Wei Dai ou Hal Finney qui eux aussi ont découvert et apprécié avant tout le monde les idées de Nakamoto.

Trois autres professionnels sont jugés des candidats sérieux, mais moins plausibles que les précédents : Jed McCaleb, (qui a créé la plateforme d’échange MtGox), Shinichi Mochizuki (un mathématicien de génie japonais spécialisé dans la théorie des nombres) et Vili Lehonvirta (un économiste finlandais, ancien programmeur de jeux vidéo). 

C’est plus farfelu et moins probable mais pour certains le créateur de bitcoin pourrait être le fait d’un consortium de quatre groupes technologiques regroupant SAmsung TOSHIba, NAKAmichi et MOTOrola  : mis bout-à-bout les premières initiales forment le nom SATOSHI NAKAMOTO.

Autre délire improbable relayé dans la presse : Bitcoin serait une opération noire de la NSA qui l’utiliserait pour sous-traiter des attaques en force brute sur des transmissions chiffrées afin de réduire le coût interne tout en créant un système de récompense pour les mineurs de bitcoins. Selon cette hypothèse, derrière Satoshi Nakamoto il y aurait une cinquantaine de personnes comme le prouverait le manque évident « d’intégration et de cohérence dans la conception et l’implémentation de son protocole ».

Fin 2013, les chercheurs Israéliens Dorit Ron et Abi Shamir prétendait avoir fait un lien entre Satoshi Nakamoto et Ross William Ulbricht le propriétaire du site de ventes de marchandises illicites Silk Road. Leur analyse a été immédiatement discréditée par la publication d’un membre de Reddit qui donnait l’origine du compte incriminé et révélait les erreurs des chercheurs. Depuis l’étude a été retirée.

Le 6 mars 2014, enfin, la journaliste Leah McGrath Goodman de Newsweek affirme qu’il s’agirait d’un californien de 64 ans passionné par les mathématiques, la cryptographie et les trains miniatures. En tant que cryptographe, il aurait travaillé sur des projets confidentiels pour le compte de l’armée et de grandes entreprises. Selon la journaliste, il mènerait une vie modeste à Temple City. D’origine japonaise, Satoshi Nakamoto serait son véritable nom.

A suivre…


Partager: