Réveil d’une adresse Bitcoin non dépensée depuis plus de onze ans

6
4105

Cinquante bitcoins générés 9 février 2009, soit un mois seulement après le lancement de Bitcoin, ont été dépensés hier, mercredi 20 mai, à 14h48. Les spéculations vont bon train pour savoir à qui appartenait cette adresse. On sait en effet qu’une bonne partie des bitcoins créés en 2009, surtout les premiers mois, ont été générés par le créateur de Bitcoin. Mais si Satoshi devait dépenser des bitcoins, ne commencerait-il pas par ceux qu’on aurait le plus de mal à lui attribuer, c’est-à-dire ceux qu’il a minés le plus tardivement, alors que d’autres mineurs réguliers étaient déjà en activité ?

La première version du « logiciel » Bitcoin (bitcoin-0.1.0) a été rendue publique sur une liste de diffusion dédiée à la cryptographie dès le 8 janvier 2009. Il est donc très possible que certains destinataires du message aient essayé le logiciel de Satoshi dès le début de l’année 2009 et qu’ils aient miné quelques blocs, dont le bloc 3654. Ce bloc ne fait d’ailleurs pas partie de ceux que le chercheur Sergio Demián Lerner attribue au créateur de Bitcoin [1] :

Edit : Selon Daniel Alexiuc, le bloc 3654 aurait été miné par Hal Finney. La transaction d’hier aurait donc été effectuée par ses héritiers.

Que sont devenus les bitcoins du bloc 3654 ?

La plus grande partie des bitcoins du bloc 3654 ont été transférés hier à cette autre adresse. Les 10 bitcoins restant, ventilés dans un premier temps sur trente adresses différentes, ont probablement changé de propriétaire après avoir été anonymisés d’une façon ou d’une autre.

Sources : twitter.com/whale_alertdecrypt.cocoindesk.com


[1] « L’extra-nonce » de chaque bloc n’est pas aléatoire et leur analyse a permis à Sergio Demián Lerner d’identifier dès 2013 une entité unique qui aurait miné le premier bloc ainsi qu’un grand nombre d’autres blocs durant la première année d’existence de Bitcoin.