Prix du bitcoin (moyenne) à 09h30

EUR 2064.75 € -0.63%
USD 2289.1 $ -1%
CAD 3095.66$ -1.37%

Quel avenir pour bitcoin ?

« Dans une économie mondialisée, la naissance d’une ou de plusieurs devises universelles est inéluctable dès lors qu’elle est technologiquement faisable et économiquement souhaitable.

Bitcoin, en tant que première devise du genre, a largement ouvert la voie à de nouvelles applications. En particulier, bitcoin peut fortement améliorer l’efficacité des transferts d’argent là où il y en a le plus besoin, notamment pour l’aide au développement, longtemps considérée (selon les mots de l’économiste Peter Bauer) comme “une excellente façon de transférer l’argent des pauvres des pays riches aux riches des pays pauvres”. Bitcoin peut profiter de la généralisation des téléphones mobiles dans les pays en voie de développement pour permettre de transférer de l’argent directement, sans passer par des intermédiaires, qu’ils soient bureaucratiques ou bancaires. L’institution ou l’organisme non-gouvernemental responsable du transfert assignera simplement des adresses bitcoin aux destinataires et les marchants locaux pourront alors réaliser des transferts d’argent et des paiements en bitcoins.

Cette technologie permet à la fois un nouveau type de transaction sur le réseau et une nouvelle devise universelle.

Par analogie, il est intéressant de noter que la gouvernance du World Wide Web est régie par une organisation à but non-lucratif – le W3C – composée de 300 membres parmi les plus grandes entreprises du secteur des hautes technologies. Clairement, tout appui de la part d’un gouvernement à l’un des membres du W3C peut être contrebalancé par les autres si cela ne convient pas à l’intérêt général. Si ce principe parvient avec succès à réguler un domaine où la technologie sert de nouvelles méthodes de production et de partage du savoir, il est permis d’espérer qu’une organisation similaire peut également superviser les caractéristiques techniques du protocole bitcoin. Cela permettrait à bitcoin de préserver son intégrité et son potentiel d’innovation face aux aléas des mesures macro-économiques. »

Auteur : Pierre Noizat 
Source : paristechreview.com

Partager: