Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 6894 € -1.61%
USD 8169 $ -1.39%
CAD 10386$ -1.24%

Quand Bitcoin inspire la Banque d’Angleterre

Les banques centrales doivent-elles s’inspirer de Bitcoin pour créer leurs propres monnaies numériques ? Voilà un des thèmes de réflexion abordé par la Banque d’Angleterre dans un document publié hier.


Extraits du « Discussion Paper » du « One Bank Research Agenda »  :

« Pourquoi les banques centrales pourraient émettre des monnaies numériques ?

L’émergence de devises numériques privées (telles que Bitcoin) a montré qu’il est possible de transférer de la valeur en toute sécurité sans un tiers de confiance. Si les monnaies numériques privées existantes ont des défauts économiques qui les rendent volatiles, la technologie du grand livre distribué sur laquelle leurs systèmes de paiement s’appuient est, en revanche, très prometteuse. La question de savoir si les banques centrales doivent faire usage de cette technologie afin d’émettre devises numériques, mérite donc d’être soulevée.

Il y a deux dimensions à cette question. La première est de savoir s’il y aurait des avantages pour une banque centrale à émettre une monnaie numérique soutenue par un système de paiement distribué. La seconde porte sur les défis économiques, technologiques et réglementaires à surmonter pour que cela soit possible.

Une banque centrale pourrait faire plusieurs usages d’une monnaie numérique [pour] gérer les règlements interbancaires, ou la mettre à la disposition d’un plus large éventail de banques et institutions financières non bancaires. Dans l’absolu, une telle monnaie pourrait également être mise à la disposition des entreprises non financières et des particuliers en général, comme des billets de banque le sont aujourd’hui.

[…] Une autre question pertinente est l’impact que l’offre d’un nouveau moyen de paiement dans une monnaie émise par une banque centrale pourrait avoir sur les systèmes de paiement existants.

Une question importante est le type de technologie qui pourrait être déployée. […] Des recherches complémentaires seraient nécessaires pour mettre au point un système qui pourrait utiliser la technologie de registre distribué sans compromettre la capacité d’une banque centrale de contrôler sa monnaie et sécuriser le système contre les attaques systémique.

Les devises numériques soulèvent également des questions réglementaires. […] Des recherches plus poussées seraient également nécessaires sur la façon de gérer l’identité numérique tout en ménageant les considérations de confidentialité. […] »

Source : bankofengland.co.uk


Notons qu’il y a un an, quand il n’était pas encore ministre des finances de la Grèce, Yanis Varoufakis avait également réfléchi à l’opportunité de s’inspirer de Bitcoin afin de créer une monnaie numérique pour la zone euro : yanisvaroufakis.eu

Partager: