Preuve vs promesse de travail

8
546

« Nous sommes bombardés depuis plusieurs années par un narratif autour de la preuve de travail, qui la présente comme “énergivore” et néfaste à l’environnement tandis que la preuve d’enjeu serait une technologie verte et vertueuse.

Ce discours est porté principalement par le lobby bancaire qui défend le monopole de l’euro, une monnaie créée sans contrepartie énergétique autre qu’une promesse de remboursement et un dispositif coercitif étatique. Il est repris aussi par les promoteurs de monnaies à preuve d’enjeu dont la contrepartie énergétique est réduite à zéro.

Il est répété enfin par des écologistes politiques qui trouvent là un discours facile à vendre à des électeurs peu informés et peu éduqués sur la science de l’énergie.

Je vais donc présenter ici une perspective différente, plus factuelle qu’idéologique… »

Article de Pierre Noizat à découvrir sur e-ducat.fr