Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 3247 € -5.02%
USD 3833 $ -5.12%
CAD 4814$ -5.11%

Paiement virtuel. Le bitcoin, une e-monnaie sulfureuse.

Aujourd’hui dans le journal Ouest France : « Vulnérable aux attaques, ce mode de paiement virtuel atteint des sommets. Ça « sent » la bulle financière à plein nez ! »

Source : ouest-france.fr

 »D’où vient-il ? Le bitcoin – de « bit », l’unité de mesure en informatique (un chiffre binaire, soit 0 ou 1) et « coin », pièce en anglais – a été inventé en 2009, à la suite de la crise financière mondiale. Il est sorti de l’anonymat après la crise chypriote. Créée à partir de codes informatiques générés par ordinateur par un informaticien caché sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto, cette monnaie virtuelle ne dépend d’aucune Banque centrale ou institution financière. Le logiciel est programmé de telle sorte qu’il limite, en principe, leur nombre en circulation à 21 millions de bitcoins.

Comment ça marche ? Une fois créés, les bitcoins sont stockés sur le disque dur de l’ordinateur de leur propriétaire dans un porte-monnaie virtuel. Leurs échanges contre d’autres monnaies se font sur différentes bourses Internet et restent anonymes. Un citoyen américain a affirmé avoir vendu sa Porsche pour 300 bitcoins ! Un Londonien, lui, déclare détenir 200 bitcoins achetés 900 dollars avant 2011. Ils vaudraient, aujourd’hui, 27 000 dollars ! Banco ?

Une bulle à risques. Vendredi, le bitcoin s’échangeait à 135 dollars. Est-ce bien raisonnable ? C’était 20 dollars début février. Alors que la valeur des bitcoins en circulation dépasse le milliard de dollars, certains analystes affirment que cette hausse pourrait avoir été provoquée par des investisseurs russes et chypriotes désireux de mettre leurs euros à l’abri. D’autres parlent de la naissance d’une bulle financière promise à l’éclatement.

Appréciés des fondus d’informatique, de certains trafiquants, de libertaires et traders en tous genres, les bitcoins ne sont pas sans risque. En juin 2011, des hackers ont vidé des porte-monnaie virtuels à l’insu de leurs propriétaires a priori peu adeptes des bons vieux bas de laine. »

par Pierre CAVRET

ACHETER ET VENDRE DES BITCOINS
Partager: