Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 6375 € +0.94%
USD 7478 $ +0.95%
CAD 9840$ +1%

Les limites de bitcoin

Si bitcoin est un concept novateur, il n’en a pas moins quelques limites :

– La méthode de mise sur le marché peut-être discutée, les premiers utilisateurs ont été bien servis mais actuellement il est presque impossible de générer (miner) des bitcoins à moins d’avoir une installation dédiée à ça. 

– Pour avoir des bitcoins, le meilleur moyen le plus rapide c’est d’en acheter. Or acheter en euros une monnaie dans le but de la dépenser sur internet alors qu’on peut payer directement en euros la plupart des biens et des services, c’est une démarche assez incongrue. 

– Les heureux détenteurs de bitcoins ne les utilisent pas (ou rarement) pour acheter des biens et des services, mais pour les échanger contre des euros ou des dollars. Le bitcoin est encore trop instable pour faire du commerce, ce n’est pour l’instant qu’une monnaie de spéculateurs (mais ça pourrait peut-être changer avec le temps).

– On reproche à juste raison à cette monnaie d’être une aubaine pour les mafias : pas de trace, pas de contrôle (mais certains diront qu’on peut aussi reprocher à un couteau de cuisine de pouvoir tuer, ce n’est pas pour ça qu’on va l’interdire). 

– Autre problème, avec un plafond à 21 millions, le bitcoin aura toujours de la valeur mais sera une monnaie en déflation constante. 

– La plupart des gens ne sont pas prêts et pas suffisamment formés pour mettre leurs économies dans un porte monnaie virtuel qui, si on ne sait pas le sécuriser, peut disparaître du jour au lendemain (mort du support, perte de données, piratage…)

> Les avantages de bitcoin

Le Bitcoin à l’assaut du marché africain

Le Bitcoin va-t-il révolutionner le marché africain ? Tel serait du moins le souhait d’Intersango, plateforme de change permettant d’acquérir des bitcoins.
Les deux pays principalement convoités sont le Nigéria et le Kenya, dont le développement économique attire fortement les investisseurs internationaux.

Monnaie de demain ou rêve de Geek ?

Adrianne Jeffries (@adrjeffries) est une journaliste américaine. Elle travaille pour le New York Observer et Betabeat. Elle est spécialisée dans l’innovation technologique et les monnaies virtuelles et elle a également suivi de très près Occupy Wall Street. Elle est venue sur la scène de Lift raconter l’histoire de Bitcoin, la monnaie électronique décentralisée, qu’elle suit depuis longtemps.
Continuer la lecture

Kraken

Kraken

Fondée en 2011 et par Jesse Powell, l’actuel CEO, Kraken est une plateforme permettant d’échanger des monnaies fiduciaires, notamment des euros (par virement SEPA uniquement), vers un panel de crypto-monnaies, incluant le bitcoin (XBT), l’ether (ETH), l’ether classic (ETC), le litecoin (LTC), le dogecoin (XDG), le monero (XMR), ripple (XRP), l’augur (REP), l’iconomi (ICN), le zcash (ZEC) et le stellar (XLM). Continuer la lecture

Vous avez dit bitcoin ?

Bitcoin est un système expérimental de transfert et de vérification de propriété reposant sur un réseau de pair à pair sans aucune autorité centrale. Continuer la lecture

Bitcoin, une devise complémentaire universelle

« Bitcoin est une application de paiement en ligne disponible depuis janvier 2009. Créée par la communauté du libre, elle évoque le World Wide Web, l’application d’Internet dont le succès a ouvert la voie à tant d’autres. Le Web a révolutionné le partage et la production des savoirs; bitcoin transforme le consensus social autour de la création monétaire, ouvrant la voie à une nouvelle liberté économique. Continuer la lecture

La base de données de transactions bitcoin

« Le protocole bitcoin précise comment construire et gérer une base de donnée de transactions en ligne. Les transactions sont publiées et signées électroniquement (en ayant recours à de la cryptographie asymétrique et à des paires de clés). Le protocole exige une validation de toutes les transactions par les nœuds du réseau. Continuer la lecture

La création monétaire des bitcoins

« […] le protocole bitcoin prévoit également un mécanisme de création monétaire. Les bitcoins sont générés progressivement par le réseau jusqu’à hauteur de 21 millions d’unités. Les bitcoins sont créés ex nihilo, comme une banque commerciale crée de l’argent ex nihilo par l’émission de dette, par exemple en prêtant à l’acheteur d’un logement. Le logement existe avant le prêt. Continuer la lecture

Vers le développement d’une économie bitcoin ?

« Certains banquiers avec lesquels j’ai pu parler veulent ignorer cette innovation au motif que la valeur des bitcoins ne reposerait sur aucun actif tangible dans l’économie réelle. Mais grâce aux nombreux commerçants qui acceptent désormais les bitcoins, ainsi qu’aux transactions en ligne qui s’effectuent en bitcoins comme avec n’importe quelle autre devise, nous assistons à l’émergence d’une véritable économie bitcoin. Continuer la lecture

La croissance de la masse monétaire dans le temps

« On peut considérer bitcoin comme une devise convertible non pas en or mais en un substitut virtuel de l’or, car la quantité de bitcoins est limitée asymptotiquement, dès la conception, à 21 millions de bitcoins. Continuer la lecture