Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 5647 € -0.74%
USD 6641 $ -0.63%
CAD 8593$ -0.55%

Maduro Coin

Après la répression des mineurs de bitcoins qui profitent du faible coût de l’énergie au Venezuela et la chasse aux épargnants qui convertissent leurs bolivars en bitcoins pour se protéger de l’hyperinflation, le président Maduro vient d’annoncer la création du Petro, une « crypto-monnaie » étatique « basée sur les réserves pétrolières ». Les caractéristiques techniques de cette cybermonnaie sont encore inconnues.

« Je vous annonce la création d’un nouveau système de “crypto-monnaie” basé sur les réserves pétrolières. Le Venezuela va créer une “cryptomonnaie”, la “pétro-monnaie”, le PETRO. Pour avancer en matière de souveraineté monétaire, et procéder à ses transactions financières et défaire, vaincre le blocus financier. Cela nous permettra d’obtenir de nouvelles formes de financement international pour le développement économique et social du pays. Nous le ferons avec l’émission d’une crypto-monnaie qui s’appuiera sur les réserves de nos richesses nationales : l’or, le pétrole, le gaz et les diamants. Le Venezuela annonce donc la création de sa cryptomonnaie ».

Mise à jour du 29 décembre 2017 :

« Le Petro serait adossé à 5 milliards de barils de pétrole, provenant des immenses réserves d’or noir du pays. L’agence Bloomberg cite le ministre local de l’information, selon lequel des unités de cette nouvelle monnaie digitale pourraient être émises… dans quelques jours : « C’est une question de jour avant que nous annoncions la première émission de la cryptomonnaie ‘petro' », a asséné Jorge Rodriguez, le ministre de l’information, à l’occasion d’une conférence de presse sur la télévision d’État. Le Venezuela entend ainsi lutter contre une crise économique historique, surfant sur la vague des crypto-devises en misant sur ce ‘Petro’, alors que la monnaie locale, le bolivar, ne cesse de plonger. Le pays à l’inflation galopante mise sur ‘Petro’ pour résister aux ‘attaques’ du système financier international, selon Rodriguez. Le ‘Petro’ diffèrerait donc grandement du bitcoin et des autres cryptos actuelles, puisqu’il serait adossé à des actifs concrets. Le président Nicolas Maduro a assuré de son côté que 5 milliards de barils, provenant des réserves certifiées de pétrole du Venezuela, allaient être utilisés en tant que caution. Selon le ministère local du pétrole, cité par Bloomberg, les réserves pétrolières en question pourraient soutenir des instruments financiers à hauteur de 267 milliards de dollars. Un montant sensiblement comparable à la capitalisation actuelle de marché de la mère des cryptomonnaies, le fameux bitcoin.

Évidemment, les spécialistes demeurent sceptiques, face à cette nouvelle initiative qui pourrait bien relever de l’amateurisme. La technologie sur laquelle reposerait cette nouvelle crypto reste obscure. De même, le mode de fonctionnement d’éventuels futurs échanges financiers pose question. »

Source : boursier.com

Partager: