Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 4779 € +2.37%
USD 5640 $ +2.47%
CAD 7031$ +2.48%

Goodbye, New York !

Suivant les échanges Kraken, BitFinex, Poloniex, Coinfloor, Paxful, Shapeshift, GoCoin et BitQuick, la plateforme Localbitcoins a annoncé hier qu’elle renonçait à se maintenir dans l’Etat de New York.

Le cas de Localbitcoins est un peu particulier puisqu’il s’agit d’un échange de gré à gré. En théorie, selon la nouvelle réglementation de l’Etat, chaque vendeur inscrit sur Localbitcoins devrait être titulaire d’une « BitLicense » (pour un coût de 5000 USD) s’il veut pouvoir vendre en toute légalité des bitcoins à des New-yorkais. La plateforme a donc pris les devants pour éviter des ennuis à ses vendeurs.

« Nous avons pris la décision de protéger nos négociants basés aux Etats-Unis et de ne pas laisser les utilisateurs de New York d’utiliser notre service. Si vous résidez aux États-Unis, vous allez recevoir une notification (pop up) vous demandant de confirmer si oui ou non vous vivez à New York. Tous les nouveaux utilisateurs devront également répondre à cette question ».

Actuellement seule la plateforme ITbit est titulaire de la fameuse « BitLicense ». Gemini, des frères Winklevoss, n’a pas encore été lancée, Coinsetter, Coinbase, Bittrex et Bitstamp, qui ont soumis une demande de licence, sont en attente. L’administration qui traite ces dossiers (moyennant 5000 dollars de frais) dispose de 90 jours pour apporter une réponse. Elle aurait reçu 22 demandes à ce jour.

 

Sources : localbitcoins.blogspot.fr – bitcoinmagazine.com – cryptocoinsnews.com

A lire également : BitLicense : la fronde des « exchanges »

Partager: