L’expérience de Bigblock Datacenter inspire les autorités salvadoriennes

1
386

Évoquée par Alex Gladstein lors de la conférence Bitcoin Miami 2021, la ferme de minage de bitcoin du parc national des Virunga, à l’Est de la République démocratique du Congo, a retenu l’attention des autorités salvadoriennes qui pourraient bien s’en inspirer pour de futures installations.

Dans le cadre de son programme de développement, l’Alliance Virunga a lancé il y a plusieurs années un vaste plan de construction de centrales hydroélectriques pour alimenter les besoins des populations qui entourent le parc, favoriser le développement économique et diminuer l’impact des activités humaines sur la forêt. La production étant pour l’instant, et pour quelques années encore, supérieure à la demande, la société BBGS [1] gère la ferme des Virunga depuis près d’un an aujourd’hui, fournissant au parc un complément de revenu.

Après quelques échanges à l’initiative de Bigblock Datacenter (notamment avec la vice ministre des affaires étrangères et le directeur de cabinet du président Nayib Bukele), la société nantaise remettra prochainement un rapport technique au ministère de l’énergie qui envisage à son tour de développer le minage de bitcoin à partir de sources géothermiques, notamment celles des volcans du pays.


[1] Groupement réunissant les autorités publiques, la société civile et le secteur privé du Nord-Kivu autour d’une vision commune du développement durable avec trois objectifs : la conservation des ressources naturelles, la réduction de la pauvreté et la promotion de la paix.

[2] Société née de l’association de Gwensas et Bigblock Datacenter.