Le lardon des offenses

1
494

Les campagnes d’affichage publicitaire successives de Coinhouse et de Paymium auront sans doute moins suscité de commentaires parmi les fans de Bitcoin et autres actifs cryptographiques comme disent pompeusement les législateurs et régulateurs, que celle, totalement imprévue, des lardons végétaux.

Parmi les commentaires les plus fins que j’ai glanés de-ci de-là, il y a le rieur : « l’agence de pub a sûrement eu cette idée en sortant de boîte à 4h du mat' » ou le critique « leur produit est vraiment naze ; des végétariens qui veulent des lardons, c’est quoi ce délire ? Mais bon comme on dit, tant que y’a des cons pour acheter » mais aussi le fataliste « la FNSEA est déjà en train de cuisiner le projet de loi sur le mot lardon » ou le politique « trop bizarre la nouvelle campagne de Fabien Roussel ».

Pour être franc, je ne me suis mis à y réfléchir moi-même sérieusement qu’en découvrant, cabas en main, une autre affiche, devant mon marché…

Article de Jacques Favier à lire dans La Voie du Bitcoin