La torche Lightning destinée aux sinistrés de l’éruption du volcan Nyiragongo est arrivée à destination

3
301

Lancée par Gloire, fondateur de Chainblog, la torche Lightning [1] destinée aux sinistrés de l’éruption du volcan Nyiragongo (en République démocratique du Congo) est arrivée au terme de son voyage il y a quelques jours. Les 18 relayeurs ont accumulé 2 200 000 satoshis (environ 1200€). Les fonds récoltés ont permis à une douzaine de personnes d’acheter des biens de première nécessité.

« Nous avons rendu visite à un des camps de Goma où logent les sinistrés du volcan Nyiragongo. Ils sont des milliers, ils manquent de tout et vivent dans des conditions difficiles. Impossible d’en trouver plusieurs qui possèdent des smartphones. Ceux qui en avaient les ont troqués contre de la nourriture. Du coup, notre expérience – consistant à distribuer à certains d’entre eux des satoshis pour leur permettre d’acheter ce dont ils ont besoin – semblait compromise. Solution : choisir un petit nombre (12) et leur acheter des smartphones (8).

Après, il a fallu organiser une réunion, leur expliquer la démarche, leur apprendre comment recevoir et payer via Lightning. Pour cela, nous nous sommes réunis chez Jikofood qui accepte les paiements en bitcoin. Pendant quelques heures, nous avons parlé du Lightning Network et effectué des démonstrations. Premier résultat : chacun est passé au comptoir du resto pour payer sa facture en bitcoin. Cette réussite nous a donné l’impression d’avoir fait un travail de dingue.

Tout le reste s’est passé sans couacs. La priorité des sinistrés, c’est l’alimentation. Ma chère maman a alors mis à disposition sa boutique où nos amis sont allés acheter des biens de première nécessité (farine, riz, savon, etc.) via le Lightning Network […].

Une prochaine distribution (20 à 25$ par personne) est prévue dans une ou deux semaines. »

Source : twitter.com/GloireKW


[1] Le principe est simple : celui qui veut la torche peut la demander sur Twitter au dernier qui l’a reçue (qui ne la confiera qu’à une relation de confiance). Chaque participant ajoute des satoshis (le montant qu’il souhaite) et transmet au suivant, via le Lightning Network, l’ensemble de ce qui a été récolté.