La monnaie qui n’existait pas mais faisait très peur

0
759

La lecture du millième papier d’universitaire opportuniste, non-spécialiste du Bitcoin venu déposer sa gerbe de tulipes au pied du monument funéraire (techniquement un « cénotaphe » ) de Bitcoin m’a fait souvenir d’une étrange monnaie, qui n’exista jamais mais qui fichait quand même une satanée trouille au « gouvernement légitime ».

On est en 1814. Napoléon est à l’île d’Elbe. Non pas comme prisonnier, mais comme souverain, au termes du Traité dit de Fontainebleau, signé le 11 avril avec les puissances coalisées contre la France.

Or un souverain, normalement, ça a bien le droit de battre monnaie, non ? « C’est même à cela qu’on les reconnait » a-t-on envie d’ajouter en ce jour où les plaisanteries sont (encore) autorisées.

Revenons à l’article, en l’occurrence celui d’un « enseignant chercheur » à l’Université de Pau, publié récemment sous le titre Le Bitcoin ou le vide symbolique

Article de Jacques Favier à lire dans La Voie du Bitcoin