Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 7044 € +3.23%
USD 8282 $ +3.4%
CAD 10567$ +3.24%

La controverse « AsicBoost »

Dans un message publié mercredi, Gregory Maxwell, CTO de Blockstream et core developer, affirme sans nommer personne, qu’un fabricant de puces Asics dédiées au minage de bitcoins exploiterait secrètement une technologie d’optimisation brevetée en  novembre 2014 par Timo Hanke et Sergio Demian Lerner sous le nom d’AsicBoost. Selon l’hypothèse de Maxwell, cette optimisation, qui augmente de 20% l’efficacité du matériel, pourrait expliquer en partie l’attitude hostile de certains acteurs à l’égard de Segwit.

Si on ne va pas reprocher à un fabricant de matériel de rechercher l’efficacité, ni même de garder le secret sur une optimisation qui lui donne un avantage concurrentiel, en revanche la communauté aurait sans doute beaucoup plus de mal à accepter qu’une entreprise privée bloque l’évolution de Bitcoin pour de tels motifs. La plupart des experts s’accordent en effet pour dire que Segwit annulerait les bénéfices d’AsicBoost et que les mineurs qui exploiteraient cette technologie pourraient ainsi perdre 20% de leur rendement si le « soft fork » est activé.

La société Bitmain, à laquelle tout le monde pense, a fermement réfuté les allégations de Maxwell : « Bitmain a testé AsicBoost sur le Testnet, mais ne l’a jamais utilisé sur le réseau Bitcoin comme le laisse entendre Gregory Maxwell […]. Bitmain détient le brevet AsicBoost en Chine et nous pourrions légalement l’exploiter dans nos propres installations pour en tirer profit et vendre des contrats de cloud mining ​​au public. Cela serait rentable, mais, pour l’intérêt de Bitcoin, ce n’est pas quelque chose que nous voulons faire […]. Jusqu’à ce que nous comprenions que rien ne se passerait dans des délais raisonnables, Bitmain a toujours soutenu l’accord de Hong Kong. Cet accord incluait à la fois Segwit et un hard fork pour faire passer la taille des blocs à 2 Mo […]. Bitmain est cosignataire de ce texte qui soutient explicitement SegWit et Réseau Lightning. »

Selon Gregory Maxwell c’est l’analyse en ingénierie inversée d’une puce Asic qui aurait permis cette découverte. On peut raisonnablement penser que d’autres analyses suivront et que des experts indépendants finiront par éclaircir cette affaire.


Sources : lists.linuxfoundation.org – blog.bitmain.com

 

Partager: