Prix du bitcoin (moyenne) à 23h35

EUR 865.25 € +2.65%
USD 923.84 $ +3.21%
CAD 1254.21$ +2.42%

La Caisse des dépôts explore la blockchain

La Caisse des dépôts et consignations, groupe public au service de l’intérêt général a annoncé aujourd’hui la création d’un « laboratoire d’innovation » consacré à la technologie blockchain. Il débutera en janvier pour une période initiale de six mois et sera hébergé au Palais Brongniart. Objectif : comprendre les opportunités et les risques ouverts par cette nouvelle technologie et envisager des réponses aux défis techniques, réglementaires et juridiques qu’elle soulève. 

Autour de la table depuis plusieurs semaines déjà quelques banques (BNP Paribas, le groupe BPCE, le Crédit Agricole), des assurances (CNP Assurances et AXA), le Pôle de compétitivité « finance innovation », l’association Croissance Plus, le conservatoire national des arts et métiers et plusieurs startups du secteur : le laboratoire d’innovation Cellabz, la plateforme de change Paymium, et Blockchain Solutions, une société spécialisée dans le design et le développement de solutions utilisant la technologie Blockchain qui interviendra dans toutes les phases du projet, de la phase exploratoire, en passant par l’élaboration d’une application et jusqu’au déploiement.

« D’autres partenaires pourraient nous rejoindre rapidement. L’objectif est bien d’explorer à plusieurs parce qu’on pense qu’on peut gagner du temps. Les applications concrètes de ces technologies représentent des opportunités mais aussi des menaces pour les métiers financiers dans la mesure où elles permettent de se passer d’intermédiaire pour effectuer des transactions. Nous voulons distinguer ce qui relève du fantasme et ce qui relève du possible »  annonce Nadia Filali, en charge du projet à la Caisse des dépôts, interrogée par le Journal Les Echos.

Interrogé par bitcoin.fr sur la place de la blockchain Bitcoin dans ces travaux, Philippe Dewost de la Caisse des dépôt répond : « Nous ne nous fermons aucune piste d’exploration a priori. »


Communiqué de presse de La Caisse des dépôts

Le groupe Caisse des Dépôts lance une initiative de place sur la Blockchain avec 11 partenaires 

Paris, le 16 décembre 2015 – Le groupe Caisse des Dépôts lance un « laboratoire d’innovation » sur la technologie Blockchain en partenariat avec AXA, BNP Paribas, Blockchain Solutions, le groupe BPCE, Cellabz, le CNAM, CNP Assurances, le Crédit Agricole, Croissance Plus, Paymium, et le Pôle de Compétitivité « Finance Innovation ». L’objectif est de mutualiser les démarches d’exploration et d’évaluer in fine le potentiel des usages concrets de cette technologie. Il s’agira également de poser les termes des débats éthique, réglementaire ou normatif que suscite cette approche innovante du « consensus décentralisé ».

Architecture de consensus décentralisé permettant de traiter des transactions de pair à pair, la technologie Blockchain marque une rupture technologique récente, mais profonde. La « Blockchain » est en effet une sorte de « protocole social » qui pourrait bien constituer la base d’une nouvelle étape dans la désintermédiation financière et une redéfinition des tiers de confiance que sont notamment les banques et les assurances.

Conscient de l’enjeu pour les écosystèmes financiers français et européens, le groupe Caisse des Dépôts souhaite anticiper les opportunités et les impacts induits par cette nouvelle technologie. Il a donc décidé de fédérer 11 autres acteurs de place, pour lesquels cette technologie représente également une priorité d’exploration, en lançant un « laboratoire d’innovation ».

Concrètement, chaque partenaire mettra à disposition des ressources pour développer et prototyper des scénarii d’usages de cette technologie dans différents métiers notamment ceux de la banque-finance et l’assurance. Ce « laboratoire d’innovation », à la fois « Think Tank » et « Do Tank », hébergé au Palais Brongniart, facilitera ainsi le développement en mode « collaboratif » de ces différents scénarii d’usages tout en permettant à chacun de rester maître de ses choix d’implémentation et de déploiement.

Cette initiative de place débutera en janvier pour une période initiale de 6 mois, ce qui devrait permettre d’identifier les sujets à approfondir et les opportunités de mise en œuvre rapide. Elle proposera des cycles d’itération très courts constitués de « design sprints ». Elle est ouverte à d’autres partenaires désireux de la rejoindre dans le courant du premier trimestre 2016.

Source : caissedesdepots.fr

Partager: