Prix du bitcoin (moyenne) à 13h38

EUR 1176.81 € +0.55%
USD 1281.87 $ +0.58%
CAD 1712.97$ -0.55%

Exchanges : quel plan en cas de « hard fork » ?

Les principales plateformes d’échange de bitcoins, notamment Bitfinex, Kraken, Bitstamp et BTCC, ont publié hier un communiqué commun : en cas d’activation de Bitcoin Ulimited, version alternative du protocole Bitcoin, le token de la nouvelle chaine sera enregistré comme un nouvel asset sous l’abréviation BTU ou XBU. Le nom « Bitcoin » et les abréviations BTC et XBT ne pouvant désigner que le token de la chaine originelle.

Les exchanges, qui se défendent de toute décision idéologique, mettent également en garde les promoteurs de Bitcoin Ulimited : l’absence de mesures adéquates contre les attaques “replay” [1] pourrait entraver la capacité des plateformes à préserver les « BTU » de leurs clients et retarder –  voire exclure purement et simplement – l’inscription de Bitcoin Unlimited de leurs listes d’assets. En revanche les signataires admettent que, réalisé dans de bonnes conditions, un hard fork, même conflictuel, pourrait permettre d’ouvrir « de nouvelles voies ».

A lire également : les déclarations de Poloniex et de Bitfinex sur le sujet.


Traduction de la déclaration :

« En tant qu’échanges de l’écosystème Bitcoin, nous faisons face à des défis qui nous sont propres. Plus précisément, nous sommes collectivement confrontés à la possibilité très réelle d’un schisme du réseau Bitcoin. Nous souhaitons prendre le temps d’informer la communauté de la procédure que nous avons l’intention de suivre si un “hard fork” conflictuel se produisait sur le réseau Bitcoin.

Nous tenons tout d’abord à préciser que notre intention n’est pas ici de juger un tel événement. Si les mineurs veulent mettre leur puissance de hachage au service d’une autre version du protocole incompatible avec l’originale, c’est leur droit. Nous croyons cependant qu’un tel “hard fork” devrait être le fruit d’un consensus entre les mineurs et les utilisateurs et, à l’heure actuelle, ce consensus n’existe pas.

En tant qu’exchanges, nous avons la responsabilité de maintenir la continuité des marchés toute l’année, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Il nous incombe de définir une approche cohérente, ordonnée et globale en réponse à un tel événement. Suspendre les opérations et attendre l’arrivée d’un éventuel gagnant n’est pas envisageable. Bon nombre de nos plateformes permettent un trading avec effet levier ce qui exige que les marchés fonctionnent en continu. En raison de ces exigences opérationnelles, nous sommes obligés de considérer la version alternative issue de ce “hard fork” comme un nouvel asset.

Comme il semble désormais probable qu’un “hard fork” sera initié par le projet Bitcoin Unlimited, nous avons décidé d’attribuer à la chaine Bitcoin Unlimited l’abréviation BTU (ou XBU). La chaine Bitcoin Core continuera à être négociée sur l’abréviation BTC (ou XBT) et toutes les bourses traiteront les dépôts et les retraits en BTC même si la chaîne BTU obtient plus de puissance de hachage. Certains échanges ont l’intention de répertorier Bitcoin Unlimited et nous allons tous faire le maximum pour permettre à nos clients de récupérer leurs BTU. Cependant aucun des signataires n’entérinera BTU tant que nous ne serons pas en mesure de traiter les deux chaînes indépendamment sans incident. Par conséquent, nous insistons sur le fait que la communauté Bitcoin Unlimited (ou toute autre alternative) doit prévoir une protection forte contre les attaques “replay” [1]. Ne pas le faire pourrait entraver notre capacité à préserver les BTU de nos clients et retarder voire exclure purement et simplement l’inscription de Bitcoin Unlimited sur nos plateformes.

En résumé, si un “hard fork” conflictuel se produit, l’implémentation Bitcoin Core continuera à être listée comme BTC (ou XBT) et la nouvelle chaine sera estampillée BTU (ou XBU), à condition du moins qu’une protection adéquate contre les attaques “replay” soit proposée. Cette décision n’a rien d’idéologique et n’est fondée que sur des considérations pratiques et opérationnelles.

Même si un “hard fork” est sans doute inévitable et qu’il pourrait au bout du compte débloquer de nouvelles options, notamment celle d’une augmentation de la capacité “on chain”, nous avons l’obligation de fournir à nos clients un plan clair et cohérent pour minimiser la confusion potentielle qu’un tel événement pourrait générer. Nous accueillerons positivement toute l’aide que la communauté des développeurs pourra offrir afin de réduire le risque inhérent à ce moment crucial de l’histoire de Bitcoin.

Les signataires :

Bitfinex, Bitstamp, BTCC, Bitso, Bitsquare, Bitonic, Bitbank, Coinfloor, Coincheck, itBit, QuadrigaCX, Bitt, Bittrex, Kraken, Ripio, ShapeShift, The Rock Trading et Zaif. »


Texte original :

« As exchanges in the Bitcoin ecosystem, we face certain challenges that are unique to us. Specifically, we are collectively faced with addressing the very real possibility that a Bitcoin network split may occur in the future. We’d like to take the time to update the community on the procedure that we, as an industry, intend to follow in the event of a contentious hardfork activating on the Bitcoin network.

First, we want to make it clear that we are not here to pass judgement on such an event. If miners want to direct their hashing power to an alternative and incompatible protocol implementation, that is their right. We believe, however, that such hardforks should be engendered through a consensus of miners and users and, at this time, we have not achieved consensus.

As exchanges, we have a responsibility to maintain orderly markets that trade continuously 24/7/365. It is incumbent upon us to support a coherent, orderly, and industry-wide approach to preparing for and responding to a contentious hardfork. In the case of a Bitcoin hardfork, we cannot suspend operations and wait for a winner to emerge. Many of our platforms allow leveraged trading that requires markets to operate continuously. Due to operational requirements alone we are compelled to label an incompatible fork as a new asset.

Since it appears likely we may see a hardfork initiated by the Bitcoin Unlimited project, we have decided to designate the Bitcoin Unlimited fork as BTU (or XBU). The Bitcoin Core implementation will continue to trade as BTC (or XBT) and all exchanges will process deposits and withdrawals in BTC even if the BTU chain has more hashing power. Some exchanges intend to list BTU and all of us will try to take steps to preserve and enable access to customers’ BTU. However, none of the undersigned can list BTU unless we can run both chains independently without incident. Consequently, we insist that the Bitcoin Unlimited community (or any other consensus breaking implementation) build in strong two-way replay protection. Failure to do so will impede our ability to preserve BTU for customers and will either delay or outright preclude the listing of BTU.

In summary, if a contentious hardfork occurs, the Bitcoin Core implementation will continue to be listed as BTC (or XBT) and the new fork as BTU (or XBU), but not without adequate replay protection. We do this not out of judgement or philosophical reasons but rather for practical and operational considerations.

While a contentious forking event may be inevitable, and may ultimately provide a path forward for on-chain capacity increases, we have an obligation to our customers to provide a clear and consistent plan to minimize potential confusion surrounding such an event. We welcome any and all assistance that the development community may offer in reducing the risk inherent with such a pivotal moment in Bitcoin’s history.

We are :

Bitfinex, Bitstamp, BTCC, Bitso, Bitsquare, Bitonic, Bitbank, Coinfloor, Coincheck, itBit, QuadrigaCX, Bitt, Bittrex, Kraken, Ripio, ShapeShift, The Rock Trading and Zaif. »


[1] Replay attack : En cas de « hard fork », et en l’absence de toute mesure de protection,  la diffusion d’une transaction sur une chaine peut potentiellement être interceptée et exploitée sur l’autre. En savoir plus : reddit.com.

Partager: