Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 5015 € -0.01%
USD 5892 $ -0.01%
CAD 7452$ -0.01%

Ethereum vs Ethereum Classic

Refusant le hard fork du 20 juillet dernier, certains utilisateurs d’Ethereum ont décidé de maintenir la chaine originale sous le nom d’Ethereum Classic. Avec une puissance de calcul extrêmement réduite et pas la moindre cotation, la tentative semblait vaine jusqu’à ce que, contre toute attente, les plateformes d’échange Poloniex puis Shapeshift (et bientôt Kraken) décident d’ajouter le token ETC (Ethereum classic) lui donnant une valeur d’échange (2,73 $ à cet instant) et entérinant son existence.

Les motivations officielles des promoteurs d’Ethereum Classic, exprimées sur ethereumclassic.github.io, peuvent se résumer en trois points : « Ethereum est l’ordinateur du monde et personne ne doit pouvoir l’arrêter, le contrôler ou le censurer. Les smart contracts doivent être irréversibles. Un hard fork n’est envisageable que pour corriger des bugs réels de la plateforme. »

Prenant l’affaire avec philosophie, Zsolt Felföldi, développeur du client Go Ethereum, présente la situation ainsi : « Nous avons mis en place un interrupteur dans notre client pour donner aux utilisateurs le choix de l’embranchement qu’ils souhaitent, voilà tout. La chaîne “Ethereum Classic” est tout autant notre enfant que l’autre et si l’une et l’autre survivent (ce qui relève du choix des utilisateurs, et non du nôtre), alors j’ai bien l’intention de m’occuper des deux à l’avenir. »

Une position qui tranche avec celle des extrémistes des deux camps, les uns plaidant pour une attaque d’Ethereum Classic, les autres pour une procédure judiciaire contre Slock.it et la fondation Ethereum accusés de « haute trahison ».

Dans un article publié hier, Vitalik Buterin, créateur d’Ethereum, prend acte de l’existence d’Ethereum Classic et tente de dédramatiser la situation : « Nous reconnaissons que le code Ethereum peut être utilisé pour initier d’autres blockchains avec les mêmes règles de consensus, comme des testnets, des blockchains de consortium ou privées, des clones et des embranchements, et nous n’avons jamais été opposés à ces instanciations. »

Mise  à jour du 28.07 : En pratique, si vous disposiez d’ethers avant la date du hard fork, vous disposez également d’un nombre égal d’ethers classic (ETC). Pour en savoir plus rendez-vous sur ethereum-france.com.


A lire :
 A Tale Of Two Chains de Zsolt Felföldi
Onward from the Hard Fork de Vitalik Buterin

A propos d’Ethereum Classic : 
Web – Fil sous Bitcointalk – Reddit – Explorateur de blocs –  Slack – Twitter – Wiki

Partager: