Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 5624 € -0.68%
USD 6504 $ -0.78%
CAD 8426$ -0.62%

Droit au compte des startups « crypto » : la Caisse des dépôts réticente

L’amendement n°2728, adopté le 28 septembre dernier par l’Assemblée Nationale contre l’avis du gouvernement, impose à la Caisse des dépôts et consignations de proposer des services de dépôts et de paiement aux acteurs « blockchain » (émetteurs de jeton ou intermédiaires) ayant obtenu l’agrément de l’AMF en cas de refus par une autre banque… mais l’institution se montre réticente à jouer ce rôle.

Une porte-parole du groupe explique ainsi : « Nous ne sommes pas opposés au fait de réfléchir à la bancarisation de ces acteurs, mais nous ne sommes pas équipés pour ouvrir ce type de comptes ».

La député Sophie Errante [1], qui préside la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts, se montre encore plus hostile : « L’amendement adopté sur l’accès au compte des acteurs des cryptodevises ne peut absolument pas rester en l’état. Ces acteurs présentent un risque de blanchiment d’argent et on ne peut pas mettre en danger la Caisse des Dépôts qui centralise les avoirs des Français. [Le visa de l’AMF] n’est pas à ce stade suffisamment élevé pour éviter tout risque de blanchiment. Nous voulons réfléchir à la question avec le Trésor, la Banque de France, les acteurs des cryptodevises et les banques pour trouver une solution alternative ».

 

Source : lesechos.fr 

 


[1] Comme Pierre Person, Eric Bothorel et Jean-Michel Mis, les auteurs de l’amendement n°2728, Sophie Errante fait partie du groupe « La République En Marche ! »

 

Partager: