Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 15717 € +5.1%
USD 18478 $ +5.16%
CAD 23775$ +5.18%

Contre la propagande

L’euro est une monnaie réelle, transparente et qu’on ne peut pas créer ex-nihilo. Le bitcoin est une monnaie virtuelle, cryptée et qui se fabrique à partir de rien… Voilà, en deux phrases, ce que les détracteurs de Bitcoin répètent comme une incantation pour renvoyer le monstre cryptographique dans le web profond d’où il n’aurait jamais dû sortir.

Dans une interview donnée à Atlantico.fr, Pierre Noizat, co-fondateur de Paymium (Bitcoin-Central) et auteur de Bitcoin, monnaie libre, est revenu sur ces préjugés :

Le bitcoin, une monnaie virtuelle ?

« Il faut d’abord se méfier d’une terminologie trompeuse: « bitcoin » désigne à la fois un réseau bien réel et une monnaie numérique tout aussi réelle, non une monnaie « virtuelle ». Numérique n’est pas synonyme de « virtuel ». Je ne sais d’ailleurs pas ce que signifie le vocable « monnaie virtuelle » mais toutes les monnaies sont aujourd’hui très majoritairement utilisée sous forme numérique. Il n’y a pas non plus d’étalon-or qui permettrait de distinguer une monnaie numérique d’une autre. Il y a simplement des monnaies numériques gouvernées par des règles financières comme l’euro et des monnaies numériques gouvernées par des règles informatiques comme bitcoin.

Le mot « virtuel » a été employé par la BCE pour désigner toute monnaie qui n’est pas l’euro dans un rapport qu’elle a publié en 2012, rapport qui mêlait une technologie libre (bitcoin) et une monnaie privée (les Linden Dollars). Cet amalgame relève plus de la propagande que de l’information qu’on serait en droit d’attendre d’une organisation (la BCE) censée être au service des Européens. Dans ce rapport, la BCE se permettait d’écrire des énormités comme le fait que bitcoin menacerait sa crédibilité […] ». 

A propos de la création monétaire

« Là encore il faut garder à l’esprit que les euros sont créés eux aussi « ex nihilo » dans des transactions spéciales qui sont des transactions de crédit. Chaque fois qu’une banque émet un prêt elle crée une quantité d’euros égale au montant du prêt: la création monétaire des euros se fait par un jeu d’écritures comptables. Pour créer 10 000 euros, la banque écrit d’une part 10 000 € à son passif comme une dette qu’elle vous doit quand les euros sont virés sur votre compte : le solde de votre compte est en effet la dette que la banque a envers vous. Elle écrit d’autre part à son actif une dette du même montant, 10 000 €, que vous devez lui rembourser. Le tour est joué. Les euros circulent ensuite au sein de transaction de paiement dans les livres de comptes des banques. »

Le bitcoin, une monnaie cryptée ?

« Les transactions bitcoin ne sont pas cryptées contrairement à une conception erronée répandue par les lobbies. Elles sont simplement signées électroniquement par le payeur qui transfère la propriété de bitcoins ou d’une fraction de bitcoin d’une adresse bitcoin (la sienne) à une autre (celle du receveur) […] ». 

Partager: