Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 5423 € -3.84%
USD 6385 $ -3.64%
CAD 8265$ -3.72%

Conférence : Le Bitcoin, sa blockchain ou l’avènement des cryptomonnaies

Maël Rolland, doctorant à l’École des hautes études en sciences sociales, présentera Bitcoin dans le cadre d’une série de conférences organisées par l’EHESS.

Quand ? – Le vendredi 26 janvier 2018 de 17h00 à 19h00.

Où ? – EHESS – salle 11, 105 Boulevard Raspail à Paris. La séance du 27 octobre se déroulera en salle 9.


 

En savoir plus : ehess.fr – Programme du séminaire

 

« Cette séance est consacrée au Bitcoin, comme première réalisation pratique d’une monnaie totalement décentralisée via le maintien dynamique d’un registre public décentralisé (la fameuse « blockchain » même si nous préférerons parler de Protocole à registre distribué). Après avoir présenté certains des éléments clés de sa genèse philosophique (cypherpunk, crypto-anarchisme), nous décrirons plus précisément l’architecture de son protocole technique et les conditions du monnayage définies dans son code (consensus interne). Dans un deuxième temps, les principales limites du Bitcoin seront rappelées (inadaptabilité de l’offre à la demande, sphère de circulation encore peu développée, question de la centralisation via la nécessité d’être porteurs de capitaux économiques et/ou culturels, etc) et ce à travers certains événements marquants de sa jeune histoire. Nous soulignerons que, contrairement à la volonté explicite de son créateur, elle connaît, comme toute monnaie, une institutionnalisation et que celle-ci voit ré-émerger sous des formes singulières des tiers de confiance. Suivant ce mouvement, nous introduirons les débats auxquels donne lieu la question de l’adaptation de son monnayage (scalabilité) à une échelle de paiement plus importante, comme les problèmes que rencontre celle-ci. Nous dresserons un portrait rapide, des différents choix technologiques proposés et les conséquences potentielles pour les acteurs du réseau en fonction de leurs statuts (mineur, utilisateur). Ce faisant, c’est bien une question politique concernant la gouvernance monétaire qui refera surface (consensus externe), là où son créateur pensaient l’avoir fait définitivement disparaître. »

Partager: