Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 4992 € -0.43%
USD 5863 $ -0.59%
CAD 7410$ -0.47%

CoinPunk

Ce nouveau portefeuille, 100% HTML, gratuit et Open Source permet d’encaisser et de dépenser des bitcoins sans pour autant enrichir un intermédiaire.

La plateforme se présente également comme la solution idéale pour les possesseurs d’iPhones victime de la censure d’Apple.

Yves Eudes, Grand reporter au journal Le Monde, vient de lui consacrer un article. En voilà quelques extraits :

[…] L’Américain Kyle Drake, 29 ans, informaticien autodidacte et militant du logiciel libre habitant Portland (Oregon), a lancé une plateforme bitcoin gratuite, non commerciale et cryptée, qu’il a baptisée CoinPunk : « C’est un service  très grand public, explique-t-il, car on y accède via un simple site Web – pas besoin de logiciel spécial. On peut tout faire en restant sur son navigateur habituel : gérer ses comptes, encaisser des bitcoins, les dépenser… C’est aussi un système léger, facile à utiliser sur un mobile. »

CoinPunk vise notamment les possesseurs d’iPhones, car en février, Apple a supprimé de son App Store les principales applications de portefeuilles bitcoin, sans fournir d’explications – peut-être parce que le bitcoin devenait un concurrent de ses propres systèmes de paiement : « Apple peut tuer une appli, mais il ne peut pas bloquer un site Web », affirme Kyle Drake, « du coup, aux Etats-Unis, CoinPunk est en train de devenir le site bitcoin préféré des clients d’Apple. »

Au-delà des aspects pratiques, Kyle Drake tient à rappeler que CoinPunk est un projet éthique et solidaire : « Je n’ai pas accès aux comptes des utilisateurs. CoinPunk n’est pas une banque qui prend votre argent pour s’en servir à ses propres fins, et qui parfois ne le rend pas. C’est plutôt un coffre-fort personnel. Je protège vos bitcoins au lieu de les exploiter. » En outre, il est 100 % open source : « Les développeurs indépendants vont imaginer des modifications et des améliorations, que je vais intégrer dans mon code. Ils pourront même créer leurs propres serveurs CoinPunk en dehors de moi, ça ne me dérange pas. » Il ne garantit pas encore l’inviolabilité totale des portefeuilles, mais il travaille à l’amélioration du chiffrement de son système, en y intégrant des procédés très sophistiqués. […]

Sources : lemonde.fr – coinpunk.com

Partager: