Christine Lagarde durcit son discours contre Bitcoin

16
3507

Il est loin le temps ou Christine Lagarde, alors présidente du FMI, tenait un discours modéré sur Bitcoin et les crypto-actifs qu’il « ne serait pas judicieux de rejeter » , s’interrogeant sur leurs risques mais aussi sur leurs potentiels.

Après plus de deux ans à la tête de la BCE, Christine Lagarde est devenue une véritable banquière centrale. Plus de place pour la nuance dans ses propos : Si Diem (ex Libra) peut être considéré comme une monnaie, Bitcoin n’est désormais qu’un vulgaire actif spéculatif qui spolie les consommateurs et alimente les commerces nauséabonds du Dark web.

Source : BFMTVSD présenté par Jean-Baptiste Boursier, le dimanche 7 février 2021.