Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 3026 € -1.07%
USD 3623 $ -0.82%
CAD 4456$ -1.04%

Bitwage : une startup Bitcoin à Paris

Le service de paiement Bitwage, qui utilise Bitcoin pour permettre aux entreprises de payer leurs employés internationaux plus rapidement et à moindre coût, vient d’annoncer un nouveau partenariat bancaire qui facilitera les paiements dans l’Union Européenne : « A présent, les Européens ont pour la première fois, la possibilité d’effectuer des dépôts directs dans le portefeuille de leur choix ».

Fondée en 2013 par John Lindsay et Jonathan Chester, Bitwage est à l’origine conçu pour payer des salaires en bitcoins. La principale utilisation étant le paiement à international, les fondateurs décident de lancer, en février 2015, un service permettant de payer et de recevoir des salaires à l’international dans de nombreuses devises. Bitwage rejoint alors Orange Fab Accelerator.

En 2016, Lauréat de la saison 2 du French Tech Ticket, programme qui encourage les entrepreneurs étrangers à venir créer leurs startups en France, Bitwage, bénéficie d’une subvention de BPIfrance. Une partie de l’équipe de la startup aurait ainsi quitté San Francisco pour rejoindre NUMA, son incubateur d’accueil à Paris.

« Bitwage est une solution de paiement internationale conçue pour payer les freelances, les prestataires et les travailleurs à distance. Notre solution combine des technologies mobiles et Cloud avec une technologie dite blockchain pour créer un nouveau système puissant qui révolutionne l’expérience de paie, tout en augmentant considérablement les vitesses de transferts de fonds […]. Bitwage c’est essentiellement un nouveau mécanisme de base de données, qui crée un niveau élevé de confiance entre des entités qui n’existaient pas auparavant. D’où son intérêt pour les applications financières qui rencontraient beaucoup de problèmes de confiance et avaient recours à des intermédiaires pour la rétablir. Cet aspect du processus de transfert d’argent utilisé précédemment était coûteux en temps et en argent, et n’avait pas de sens pour les petits transferts d’argent, par exemple. Notre solution vise les organisations de taille moyenne, autrement dit des entreprises de 2 à 100 employés.«  – Jonathan Chester, fondateur et président de Bitwage.

Sources : lafrenchtech.com – blog.bitwage.com – orange.com

Partager: