Prix du bitcoin (moyenne sur 24h)

EUR 2995 € -1.42%
USD 3579 $ -1.41%
CAD 4415$ -1.44%

BitContent / Bitcache

Kim Dotcom (alias Kim Schmitz) vient de présenter une esquisse de BitContent, plateforme de partage de contenus associée à une autre nouveauté : Bitcache, système de paiement en bitcoins. Le fondateur de MegaUpload, qui vit aujourd’hui en Nouvelle-Zélande sous la menace d’une extradition aux Etats-Unis, espère, avec cette nouvelle formule, renouer avec le succès après une série d’échecs et de projets avortés.


Extrait d’un article de Numerama :

« Le fondateur de MegaUpload […] est convaincu qu’un système de paiement par Bitcoin représente l’avenir du téléchargement (et du streaming) de fichiers en ligne. Kim Dotcom compte le prouver avec le lancement de sa plateforme Bitcache d’ici 6 mois.

Cinq ans après la fermeture de MegaUpload, la plateforme qui avait permis à Kim Dotcom de s’enrichir et à d’innombrables internautes de télécharger des fichiers illégalement au prix d’une perte d’un demi-milliard de dollars pour l’industrie du divertissement, il entend bien lancer un MegaUpload 2 prisé dans le monde entier.

Cette fois-ci, le colosse germano-finlandais […] mise sur l’utilisation des bitcoins, la monnaie virtuelle dont le cours ne de cesse de grimper, pour imposer un nouveau mode d’échange de fichiers : les internautes qui les proposent au téléchargement — ou en streaming — se verraient rémunérés par une transaction de leurs « clients » opérée grâce à une plateforme de paiement intitulée Bitcache, qui recourt aux bitcoins […].

Reste que ce projet a encore un long chemin à parcourir avant de voir le jour, notamment au vu des récents déboires de Kim Dotcom : après avoir été écarté de Mega, le successeur désigné de MegaUpload, il annonçait le lancement de MegaUpload 2 pour le 20 janvier 2017. Il n’aura finalement pas eu lieu : son report est lié au développement parallèle de Bitcache.

Il paraît aussi difficile de s’imposer sur un marché où les services de partage de fichiers comme Dropbox font désormais partie intégrante des usages des internautes. Les chances de connaître le même succès qu’avec la plateforme originelle, lancée en 2005, paraissent bien faibles. »

Sources : qz.com – numerama.com – journaldugeek.com

Partager: