Bitcoin, une chance pour les droits de l’homme

1
281

« Parmi les milliers de cryptomonnaies en circulation, le bitcoin est la plus sécurisée techniquement, la plus résistante à des attaques informatiques et étatiques, la plus demandée et la plus facile à écouler.

Avant d’être une monnaie, le bitcoin est un système décentralisé de stockage et de transfert de valeur, ouvert à tous et impossible à contrôler, surveiller ou manipuler par les États ou les grandes entreprises.

Le bitcoin est donc un atout précieux pour les lanceurs d’alerte. Il permet, partout dans le monde, à des milliers de défenseurs des droits humains, journalistes et lanceurs d’alerte d’échanger de la valeur sans crainte de censure ou de répression. WikiLeaks et Edward Snowden ont reçu des donations significatives en bitcoins. Qu’il s’agisse de femmes en Afghanistan, de dissidents à Cuba, de simples citoyens en Chine : beaucoup recourent au bitcoin pour protéger leur liberté, comme le montrent les enquêtes de la Human Rights Foundation. »

Article de Yorick de Mombynes à lire sur yorickdem.medium.com