Bitcoin, principe de la chaîne la plus longue et preuve de travail accumulée

0
220

« Satoshi Nakamoto a conceptualisé Bitcoin en 2008 et a inventé au passage un algorithme de consensus novateur fondé sur la preuve de travail. Ce dernier permet aux nœuds du réseau pair-à-pair d’arriver à un accord sur le registre de propriété et d’assurer le traitement décentralisé des transactions.

Mais cet algorithme est parfois le sujet d’une certaine confusion. D’un côté, il arrive qu’on le confonde avec le mécanisme de preuve de travail lui-même, ou bien avec la fonction de hachage SHA-256 qui intervient dans le procédé. De l’autre, une erreur répandue est de penser qu’il repose sur une application naïve du principe de la “chaîne la plus longue, tel que décrit dans le livre blanc de Bitcoin. Voyons ce qu’il en est réellement. »

Article de Ludovic Lars à lire sur viresinnumeris.fr